Clicky



Bons Plans

Lethal Weapon et MacGyver : notre avis sur les pilotes

Publié le | Modifié le

Ce weekend nous avons regardé les pilotes des versions 2016 de MacGyver et Lethal Weapon. Voici notre critique sur ces reboots dont l'un se laisse plutôt bien regarder, tandis que l'autres est plus que médiocre.

Lorsque l’on fait une erreur, il est de bon ton de le signaler et de s’en excuser. Alors voilà : dans notre guide des nouvelles séries les plus prometteuses de la rentrée 2016, nous nous sommes trompés. Quitte à mettre en avant certains reboots et non l’intégralité (parce que ça va bien à un moment avec les remakes, quand même), nous y avions sélectionné MacGyver et laissé Lethal Weapon de côté. En se basant sur les pilotes, nous aurions clairement dû faire l’inverse.

En effet, si Lethal Weapon se laisse étonnamment bien regarder, MacGyver lui se vautre dans la médiocrité. Avant de donner notre avis plus détaillé sur les deux, soulignons que notre visionnage des oeuvres originales dont s’inspirent ces reboots a eu lieu il y a de trop nombreuses années pour parfaitement s’en souvenir. Ces critiques ne seront donc pas vraiment des comparaisons, mais plutôt des avis basés sur le paysage télévisé actuel.

Lethal Weapon : un pilote divertissant

Commençons par Lethal Weapon. Diffusée sur Fox, la série reprend plus ou moins le même pitch de départ que les célèbres films de Richard Donner. Roger Murtaugh (ici incarné par Damon Wayans à la place de Danny Glover) est un flic qui vient d’avoir 50 ans. Visiblement tout juste passé près de la mort, il revient travailler, mais souhaite ne plus risquer sa vie, notamment pour ne pas laisser sa femme et leurs enfants seuls. C’est bien entendu à ce moment-là qu’on lui affecte un nouveau partenaire, littéralement son opposé. Martin Riggs (Clayne Crawford à la place de Mel Gibson) vient lui de perdre sa femme enceinte et a de fortes tendances suicidaires.

Ce duo insolite va donc devoir s’accorder et résoudre des affaires souvent musclées à Los Angeles. Rien de très original donc, et pourtant le pilote fonctionne. Grâce à ses acteurs tout d’abord, qui portent littéralement ce premier épisode. Crawford (notamment vu dans Rectify) en flic torturé aux méthodes sans prudence et retenue est crédible et assez touchant, tandis que Wayans (Ma Famille d’abord) est excellent dans la peau du mi-père de famille sage mi-policier qui a envie de suivre son coéquipier malgré le danger.

Trop vieux pour ces conneries ?

Fox a également mis les moyens dans ce pilote, car les scènes d’action et les effets spéciaux sont spécialement bons et plusieurs scènes sont véritablement marquantes. Reste à voir si cela sera également le cas par la suite puisqu’il n’est pas impossible que le paquet ait été mis spécialement sur le premier épisode pour attirer le chaland. Cela dit, la plus grosse faiblesse potentielle que l’on voit arriver pour Lethal Weapon reste son format.

En effet, qui dit série policière dit souvent épisodes procéduraux et ce reboot risque de ne pas y échapper. Si la relation et les dialogues entre les deux flics devraient être sympathiques à suivre, il faudra sans doute pour cela subir des intrigues et enquêtes différentes à chaque épisode. C’est d’ailleurs le cas dès le pilote et on y a déjà une impression de déjà-vu peu passionnant qui n’augure pas du très bon pour une saison entière.

Cela dit, si les épisodes suivants sont de la qualité du pilote, Lethal Weapon pourrait bien être une sympathique série à regarder de temps en temps pour se divertir sans se prendre la tête. Pas le show du siècle à binge-watcher en un weekend donc, mais c’est toujours mieux que ce dont il va être question maintenant.

Des clichés + une flemme totale = MacGyver 2016

Reboot de la série culte de ABC portée à l’époque par Richard Dean Anderson, MacGyver version 2016 est cette fois diffusée sur CBS. Ici le héros Angus “Mac” MacGyver n’a qu’une vingtaine d’années et travaille pour une agence américaine secrète où il utilise ses connaissances et son talent pour résoudre n’importe quelle situation de manières insolites. Et pour être parfaitement franc, je ne trouve pas le moindre élément positif à dire sur le pilote de la série tant tout y est mauvais.

"The Rising" -- Angus "Mac" MacGyver (Lucas Till) and Jack Dalton (George Eads), special agents for the Department of External Services (DXS), join forces to recover a missing bioweapon that has the ability to destroy hundreds of thousands of people with one single drop, on the series premiere of the new drama MACGYVER, Friday, Sept. 23 (8:00-9:00 PM, ET/PT), on the CBS Television Network. Lucas Till, George Eads, Sandrine Holt, Justin Hires and Tristin Mays star. Pictured: George Eads, Vinnie Jones, Lucas Till Photo: Annette Brown/CBS ©2016 CBS Broadcasting, Inc. All Rights Reserved

Par où commencer… Probablement par la fainéantise généralisée des scénaristes. Dès le pilote, c’est une véritable avalanche de clichés (personnages, intrigue, rebondissements, dialogues…), d’incohérences et d’écriture médiocre. L’ensemble n’est pas sauvé par une réalisation tantôt commune tantôt mauvaise (les mouvements de caméra sur les scènes d’action donnent envie de vomir), tandis que les effets spéciaux viennent gâcher plusieurs scènes aux dimensions pourtant assez importantes.

Un reboot lourd dans tous les domaines

Le casting ne brille par spécialement non plus, puisqu’entre Lucas Till (X-Men) en MacGyver qui frime beaucoup trop et George Eads (CSI) qui donne l’impression d’être devant un épisode spécialement mauvais des Experts, les 45 minutes du pilote semblent longues. Les moments où l’on a envie de se frapper le front de la paume de la main sont aussi bien trop nombreux et pour résumer concrètement : ce pilote est trop mauvais pour donner une chance à la suite, d’autant qu’il s’agira probablement de procédural avec un léger fil rouge qui s’annonce déjà affligeant.

MACGYVER, a reimagining of the classic series, is an action-adventure drama about 20-something Angus "Mac" MacGyver, who creates a clandestine organization within the U.S. government where he uses his extraordinary talent for unconventional problem solving and vast scientific knowledge to save lives. It premieres Friday, Sept. 23 (8:00-9:00 PM, ET/PT) on the CBS Television Network. Pictured: Tristan Mays, George Eads, Lucas Till. Photo: Annette Brown/CBS ©2016 CBS Broadcasting, Inc. All Rights Reserved

Le pire étant que même l’aspect bricolage improvisé qui faisait le charme de la série originale est ici complètement sous-exploité, ultra didactique (beaucoup trop de voix-off !) pour rien et même gâché par, notamment, l’ajout du hacking. Des tonnes de situations sont réglées comme par magie en tapant 3 secondes sur un clavier comme dans bien trop d’oeuvres modernes et il est très difficile de ne pas soupirer devant son écran. Bref, fuyez MacGyver cuvée 2016.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform