Clicky



Bons Plans

La voiture autonome qui se passe de GPS est française

Publié le | Modifié le
Capture d'écran de la page Facebook de Valeo.

Le duo français Valeo et Safran vient de présenter sa "Drive4U", une voiture autonome n'utilisant pas la technologie GPS.

La voiture autonome est un sujet majeur que nombre d’entreprises parmi les plus puissantes du monde veulent maitriser tant des enjeux économiques sont importants. Cependant, la voiture autonome telle qu’elle est pensée à l’heure actuelle peut faire peur, avec des piratages possibles et des conséquences qui pourraient être désastreuses pour le véhicule hacké et ses occupants. Une solution à ce préoccupant problème a semble-t-il été développée par des français.

Pour éviter les soucis de piratage, on supprime la connexion GPS

Les entreprises françaises Valeo et Safran ont présenté ce 27 mars leur véhicule autonome nommé “Drive4U”. Cette présentation s’est déroulée sur le parvis des Invalides à Paris devant la presse spécialisée. La “Drive4U” n’est autre qu’une berline Volkswagen Passat modifiée par les ingénieurs de l’équipementier auto Valeo et du groupe aéronautique Safran afin de la rendre en quelque sorte autonome. Jusque-là, rien de vraiment neuf car de nombreuses entreprises internationales ont déjà proposé des véhicules connectés. Mais ce projet français diffère sur un point essentiel contre le piratage : l’abandon volontaire de la technologie GPS.

La technologie GPS est dépendante de nombreux facteurs et se voit mise à mal par, entre autres, l’architecture urbaine et des systèmes de brouillage volontaire. Le piratage des véhicules concernés pourrait avant tout s’opérer via le système GPS. D’où l’intérêt de se passer complètement de cette technologie omniprésente.

La parade : la centrale d’inertie

Le véhicule dévoilé à Paris présente de nombreuses avancées technologiques. Comme un système de vision à 360 degrés, un autre système vidéo cette fois utilisé pour reconnaitre le conducteur mais aussi surveiller son niveau de vigilance et s’assurer de son attention lors d’un passage du mode de conduite autonome au mode manuel. Mais l’apport le plus remarquable, venant de Safran et de ses compétences en aéronautique, est la centrale d’inertie. Il s’agit d’un dispositif éprouvé permettant de situé précisément le véhicule depuis un point de départ. A l’instar des avions, sont pris en compte l’accélération et la vitesse linéaire, la vitesse angulaire ainsi que les angles de roulis, de tangage et de cap. Cela permet de s’affranchir de toute information extérieure au véhicule et potentiellement trompeuse.

Valeo et Safran estiment que le début de la commercialisation d’un tel véhicule serait envisageable vers 2018.

Source : La Libre
Crédits Photos : Page Facebook de Valeo
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform