Clicky



Bons Plans

La superstar du web Kevin Rose pourrait rejoindre Google

Publié le | Modifié le

Célébrité d’Internet et serial entrepreneur admiré par ses pairs, Kevin Rose est considéré comme l’un des artisans majeurs du web 2.0. Cette appellation aujourd’hui désuète renvoie à une évolution du web rendue possible par l’émergence du web social, la création facilité de contenu par les internautes et des applications plus riches.

Kevin Rose, âgé aujourd’hui de 35 ans, a initié le web au social bookmarking avec la création de Digg en 2004 qui rencontra un franc succès aux États-Unis. Le service, toujours en ligne malgré la baisse de régime, propose le classement d’articles en fonction de leur qualité intrinsèque, évaluée par le vote des internautes.

Rose s’est par la suite orienté vers le web mobile avec la création d’un incubateur d’applications mobiles nommé Milk basé à San Francisco. La seule réalisation à laquelle il donnera naissance s’appelle Oink et a été abandonnée le 14 mars. L’application de géolocatlisation, présentée lors de Le Web 2011 à Paris consistait à permettre à ses utilisateurs non pas de noter simplement des lieux mais d’évaluer les éléments remarquables que l’on peut y trouver.

Selon ses développeurs, il ne s’agissait que d’un test qu’ils ont préféré laisser derrière eux pour se focaliser sur leur nouveau projet malgré les quelques 150 000 utilisateurs qui contribuaient à son développement.

Or il semblerait selon All Things Digital que Kevin Rose et toute l’équipe de Milk serait en train de rejoindre Google. L’acquisition aurait été réalisée ou plutôt serait en cours de négociation, au prix d’une compensation pour chaque employé estimé d’un à deux millions de dollars. Selon les sources d’All Things D., Kevin Rose commencerait à travailler pour la firme de Mountain View dès lundi prochain. Vue l’aura de notoriété dont il bénéficie auprès des professionnels du web, l’arrivée d’un tel talent dans la Google team pourrait donner un coup de fouet à Google + et améliorer considérablement son taux de participation, ses services mobiles et plus globalement sa capacité d’innovation.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform