Clicky



Bons Plans

Google prépare un ours en peluche presque vivant

Publié le

Le géant des moteurs de recherche vient de déposer un brevet pour un ours en peluche connecté qui peut sembler effrayant. Doté de capacité de mouvement et d'interaction avec son environnement, il a tout de Ted le héros du film éponyme.

Certains enfants, à l’instar du film “Ted” ou encore “Toy Story“, rêvent de voir leur jouet prendre vie et devenir leur nouvel ami. Ce rêve pourrait bientôt devenir une réalité pour Google qui planche sur un nounours connecté particulièrement interactif.

Une nouvelle dimension pour les jouets connectés

Les fabricants de jouets ont depuis longtemps essayé d’ajouter de l’interactivité à leurs jeux et nous avons vu apparaitre ces dernières années différentes formes de jouets connectés mais rien de comparable au brevet déposé par Google.

Le jouet sur lequel Google travaille se présentera sous la forme d’une peluche bourrée d’électronique. Elle sera dotée de caméras au niveau des yeux, de micros au niveau des oreilles, de hauts parleurs au niveau de la bouche. Disposant par ailleurs de différents moteurs, la peluche pourra ainsi être totalement animée et se mouvoir. Connectée au WiFi ou Bluetooth, elle permettra d’interagir totalement.

L’ours présenté dans le brevet pourra ainsi non seulement se déplacer et réaliser certains gestes mais aussi communiquer avec l’enfant et lui répondre. Ses caméras et sa programmation lui permettront par ailleurs d’interagir avec son environnement. Grâce à la reconnaissance faciale, il pourra reconnaitre son interlocuteur et s’adapter à chacun.

Un brevet qui fait peur

Le projet de Google soulève cependant bien des inquiétudes. Tout d’abord, la présence d’un tel jouet connecté dans la maison pourrait être une source d’espionnage à domicile et d’étude des comportements du foyer afin de mieux proposer des publicités ciblées. Cela pourrait soulever des problèmes spécifiques si un hacker parvenait à prendre le contrôle d’un tel jouet. Il pourrait ainsi non seulement à loisir espionner une famille mais aussi peut-être commander à distance le jouet.

La question se pose aussi pour des enfants qui pourraient se renfermer sur eux-mêmes et sur leur compagnon virtuel en oubliant le monde réel comme c’est le cas dans le film de science fiction “Ted”. Un jouet qui ne semble donc pas si inoffensif que cela.

Source : Europe 1
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform