Clicky



Bons Plans

Faille Swiftkey : tous les Galaxy ne sont pas logés à la même enseigne

Publié le
Le clavier alteratif Swiftkey

Plus tôt dans la semaine on apprenait l'existence d'une faille de sécurité qui touche l'application Swiftkey sur les smartphones Samsung. Le géant coréen vient d'annoncer un correctif sur tous les smartphones équipés de Knox.

Ce ne sont pas moins de 600 millions d’appareils Samsung de la gamme Galaxy qui seraient touchés par une faille de sécurité passant par le clavier virtuel Swifkey, qui est installé nativement sur ces terminaux. Samsung a annoncé que le déploiement d’un correctif est imminent, dans un premier temps dirigé aux smartphones équipés de la plateforme Knox.

La faille de sécurité Swiftkey bientôt corrigée

Cette faille de sécurité liée au clavier virtuel Swifkey est susceptible de poser problème sur tous les appareils de la gamme Galaxy, du S3 au S6, en passant par les Galaxy Note. C’est lors de la mise à jour de l’application que les terminaux sont vulnérables. Lorsque le smartphone se connecte pour rechercher une mise à jour, un hacker peut intercepter cette connexion et envoyer un malware sur l’appareil.

La firme coréenne a annoncé tout récemment qu’elle avait trouvé une parade à cette faille. Elle sera déployée sur les Galaxy qui embarquent la plateforme Knox qui offre une protection en temps réel et des options de sécurité avancées. Il suffira aux utilisateurs d’activer les mises à jour automatiques dans les paramètres de sécurité.

Les autres modèles devront attendre

Les smartphones équipés de Knox sont les modèles haut de gamme à partir du S4. Pour les autres modèles, c’est une autre paire de manches et pour l’instant le géant coréen n’a pas communiqué de date pour un éventuel patch définitif. Il semblerait qu’il faudra attendre une mise à jour du firmware qui est actuellement en cours de développement.

Cette faille avait été corrigée par Samsung au début de l’année mais les opérateurs n’ont pas forcément déployé le correctif sur les terminaux de leurs clients. C’est une phase qui pourrait prendre plusieurs mois. En attendant il est conseillé d’éviter les réseaux WiFi non sécurisés.

Source : Clubic
Crédits Photos : Swiftkey
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform