Clicky



Bons Plans

Euro 2016 : Nice veut tester la reconnaissance faciale

Publié le
Des caméras de surveillance

Le maire de Nice, Christian Estrosi, souhaite utiliser la technologie de reconnaissance faciale lors de l'Euro 2016. Il a demandé la légalisation de ce système au Premier ministre.

Christian Estrosi souhaite renforcer la sécurité de la “fan zone” de Nice qui sera installée pour recevoir les supporters et les fans de football lors de l’Euro 2016. Alors que ce sera la seule fan zone qui sera dotée de portique, le maire de Nice veut aller encore plus loin en installant des caméras de surveillance assistées par un système de reconnaissance faciale.

La reconnaissance faciale pour sécuriser la fan zone de Nice

Les systèmes de reconnaissance faciale capables de reconnaître un visage même légèrement dissimulés existent mais ils sont à ce jour toujours interdit par la loi. Cependant, le maire de Nice Christian Estrosi exhorte le gouvernement à légiférer sur cette technologie avant l’Euro 2016 pour qu’elle soit utilisée pendant l’événement footballistique.

Vendredi dernier, M. Estrosi a présenté un système de reconnaissance faciale qui a été développé par les sociétés Engie (prestataire de la ville pour son réseau de caméras) et Nec, spécialisée dans cette technologie. “Il s’agit de la reconnaissance automatique d’une personne grâce à son visage“, expliquait le maire de Nice lors de la conférence de presse. “Si une personne figure dans le fichier de personnes recherchées et qu’elle est détectée par la caméra, l’alerte est donnée” et elle peut alors être interpellée, ajoutait-il.

Cependant à l’heure actuelle “la loi ne permet pas de relier le fichier des personnes recherchées ou les personnes fichées S à ce logiciel de reconnaissance faciale, il faut donc une évolution législative” indiquait encore M. Estrosi. Eric Ciotti, député et président du conseil départemental des Alpes-Maritimes, a de son côté indiqué qu’il déposerait en début de semaine une proposition de loi dans le but d’autoriser l’interconnexion de ces fichiers.

Un coût d’installation élevé

M. Estrosi planifie l’installation de 18 caméras équipées de ce système de reconnaissance faciale pour surveiller la fan zone de Nice. A raison de 25.000 euros par caméras, le coût total de l’installation s’élèverait à 400.000 euros. Un coût qui devra être assumé par la collectivité locale mais l’Etat, le département et la région pourrait participer au financement.

Source : 20minutes.fr
Crédits Photos : Pixabay
Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Test produits
Longform