Clicky



Bons Plans

Dragon’s Crown : une adaptation en manga arrive en France

Publié le

Kurokawa, le label spécialisé dans l'édition des mangas de l'éditeur français Univers Poche, sort dès aujourd'hui l'adaptation en manga de Dragon's Crown, franchise produite par le studio Vanillaware sur PS3 et PS Vita.

Désormais reconnu depuis plusieurs années pour ses licences embarquant des graphismes 2D de grande qualité à une époque où la 3D est omniprésente sur le marché du jeu vidéo, le célèbre studio Vanillaware a commencé à se faire connaître petit à petit dans le milieu avec divers titres proposant des histoires fortement inspirées de la mythologie et du folklore japonais comme GrimGrimoire, Odin Sphere, Muramasa : The Demon Blade, Muramasa Rebith ou encore Dragon’s Crown.

Ce dernier est un beat’em up old-school reprenant quelques codes du genre datant des années 1990 tout en proposant aussi un côté RPG avec la prise d’expérience obligatoire, les améliorations à choisir sur une branche de compétences et évidemment la visite de multiples donjons. Ce pur produit provenant de l’archipel nippon propose d’ailleurs aux joueurs de choisir entre cinq personnages jouables : l’Enchanteresse, le Sorcier, le Guerrier, le Nain ou l’Amazone.

Kurokawa édite le manga Dragon’s Crown en France

Apprécié par la presse et les joueurs, les ventes de Dragon’s Crown sur PS3 et PS Vita (dématérialisé inclus) ont été jugées correctes par Atlus au point que l’éditeur américain appartenant à la firme japonaise Sega a décidé de décliner la production de Vanillaware en un manga réalisé par le scénariste et dessinateur japonais Yuztan. L’histoire est la même que le jeu, à savoir suivre six valeureux aventuriers dans des labyrinthes peuplés de créatures fantastiques où ils devront faire face aux plus terribles des épreuves afin de mettre la main sur le “Dragon’s Crown”, une relique légendaire qui apportera la richesse et la gloire à celui qui l’obtiendra.

Disponible en deux volumes au Japon depuis 2014, l’éditeur Kurokawa a préféré opter pour un volume double concernant la version française, comme cela le manga ne tient qu’en un tome et vous ne serez pas obligé d’attendre pendant quelques semaines la sortie d’un deuxième tome. Trouvable dès aujourd’hui dans le commerce pour 12 euros, l’adaptation de Dragon’s Crown en manga respecte parfaitement l’oeuvre du studio Vanillaware sachant que les coups de crayon de Yuztan devraient parfaitement ravir les fans de l’univers de ce titre et évidemment les plus coquins d’entre vous.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform