Clicky



Bons Plans

Découverte d’une araignée qui utilise les ondes pour chasser

Publié le
La nouvelle espèce d'araignée "Brian" - capture d'écran du compte Twitter de Brian Greene La nouvelle espèce d'araignée "Brian" - capture d'écran du compte Twitter de Brian Greene

Une nouvelle espèce d'araignée vient d'être découverte en Australie. Baptisée Brian, elle chasse en utilisant les sondes à la surface de l'eau et s'attaque à des proies 3 fois plus grosses qu'elle.

L’Australie est sans doute le pays où l’on trouve le plus d’espèces d’araignées dangereuses. Une toute nouvelle espèce vient d’être présentée lors du Festival mondial de la science se déroulant en ce moment à Brisbane, dans le Queensland. Cette « dolomedes briangreenei », de son petit nom, « Brian », chasse des proies bien plus grosses qu’elle telles que des crapauds et des poissons.

Brian : une araignée qui chasse grâce aux ondes

Cette nouvelle espèce d’araignée, au nom scientifique « dolomedes briangreenei », est aussi grosse que la paume d’une main et à la particularité de pouvoir se déplacer à la surface de l’eau. Celle que l’on appelle aussi la « Brian », en hommage à Brian Greene, co-fondateur du festival mondial de la science, durant lequel elle a été présentée, chasse les poissons en utilisant les ondes qui se déplacent à la surface de l’eau.

Ainsi elle se pose sur la surface et ressent les ondulations de l’eau lorsqu’un insecte ou un poisson passe à proximité. Elle est alors capable le plonger pour l’attraper. « Cette araignée reste immobile sur l’eau, puis tout d’un coup, dès qu’un insecte touche l’eau, elle court vers lui, l’attrape, plonge sous l’eau, puis nage vers le rivage pour le dévorer » expliquait Robert Raven, chercheur pour le Queensland Museum et découvreur de cette nouvelle espèce. Elle n’hésite pas à s’attaquer à des poissons et crapauds qui font 3 fois sa taille.

L'araignée "Brian" présentée dans un bocal - capture d'écran du compte Twiiter WorldScienceFestival

L’araignée « Brian » présentée dans un bocal – capture d’écran du compte Twiiter WorldScienceFestival

Brian Greene se dit honoré que son nom soit associé à cette araignée

« Avec l’annonce le mois dernier de la première détection de vagues gravitationnelles par les humains – des ondulations sur la surface de l’espace et du temps, je suis particulièrement honoré d’être associé à une araignée qui possède sa propre grande affinité avec les vagues » déclarait Brian Greene.

Rassurez-vous si vous habitez en Australie ou si vous souhaitez vous y rendre en vacances, l’araignée Brian ne présente aucun danger pour l’homme.

Source : 20minutes.fr
Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform