Clicky



Bons Plans

Compteur Linky : un rayonnement magnétique très faible selon l’ANFR

Publié le

Les nouveaux compteurs électriques intelligents Linky émettent bien des ondes magnétiques confirme l’ANFR mais dans des proportions très faibles. Ils seraient donc inoffensifs pour la santé.

C’est fin 2015 que le déploiement du compteur électrique intelligent Linky a commencé dans l’hexagone, dans le cadre de la loi sur la transition énergétique votée à l’été 2015. Cependant, ce petit boitier connecté est très controversé, de nombreux citoyens craignant pour leur santé à cause des ondes électromagnétiques qu’il émet. L’ANFR se veut toutefois rassurante, ses dernières mesures révèlent un rayonnement magnétique très faible.

Le compteur électrique Linky n’est pas nocif pour la santé

Depuis le début de l’opération, 900.000 compteurs Linky ont été installé par Enedis (ex-ERDF) dans les foyers français. 35 millions devront être installés d’ici 2021. Ce compteur est plus pratique que les anciens car il est possible de le relever à distance ou encore de l’activer ou le remplacer en 24 heures, celui-ci pouvant envoyer et recevoir des informations avec la technologie CPL (communication par les courants porteurs en ligne). Cette technologie génère des rayonnements magnétiques qui inquiètent les citoyens ainsi que certaines collectivités locales.

L’Agence nationale des Fréquences (ANFR) expliquait toutefois, il y a quelques mois, que cet appareil ne présentait pas de risque pour la santé des habitants après des mesures effectuées en laboratoire. Les ondes émises ne seraient pas plus dangereuses que celles qu’émettent les anciens compteurs.

Des mesures en habitation

Pour rassurer la population, l’ANFR a tout récemment effectué de nouvelles mesures, cette fois-ci en situation, en se rendant dans plusieurs habitations de différentes communes. Ainsi, les  mesures relevées se situent entre 0,25 et 0,8 volt par mètre (v/m) à 20 centimètres du compteur, soit des niveaux entre 150 et 350 fois en-dessous de la limite réglementaire, fixée à 87 v/m. « Ces mesures, que nous avons relevées dans les logements, sont venues confirmer celles réalisées en laboratoire, avec un (champ) électromagnétique faible, presque du même ordre que celui des anciens compteurs et qui correspond aux objets électriques du quotidien » déclarait l’Agence des fréquences pour clore le débat sur les compteurs Linky.

Source : 20minutes.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform