Clicky



Bons Plans

Ces pointes de lances en pierre datent de 500 000 ans

Publié le | Modifié le

Des pointes de lances en pierre ont été datées par une équipe de préhistoriens. Elles seraient vieilles de 500 000 ans. Les spécialistes estiment que cette découverte remet en question notre perception de nos ancêtres.

Ces pointes de lances en pierre datent de 500 000 ans, ce qui prouve que l’homme de Neandertal et l’Homo Sapiens utilisaient déjà cette technique, soit 200 000 ans plus tôt que ce que les scientifiques pensaient. C’est dans la revue Science que les résultats d’une expérience ont été publiés. Une équipe internationale de préhistoriens avait retrouvé des artefacts lors de fouilles faites de 1979 à 1982 sur le site Hathu Pan 1 (sud-africain). Une récente expérience a permis de les dater et les spécialistes ont fait une réelle découverte. Les scientifiques ont également réussi à prouver avec une reconstitution que ces pointes étaient de lances ou de sagaies. Pour arriver à cette conclusion, ils avaient fabriqué à l’ancienne des projectiles. En les lançant sur une carcasse d’antilope, ils se sont rendu compte que les impacts laissés par les armes artisanales étaient identiques à ceux présents sur les artefacts de 500 000 ans.

Remise en question de notre perception

Cette technique de chasse daterait donc de 500 000 ans, c’est 200 000 ans plus tôt que ce qui était connu. Cette découverte remet donc en question notre perception des ancêtres. Des pointes en pierre avaient déjà été retrouvées, elles dataient de 300 000 ans. Cette nouvelle étude montre qu’elles étaient déjà utilisées il y a 500 000 ans pendant la période de l’Homo heidelbergensis. Il est le dernier ancêtre commun de l’homme moderne, l’Homo Sapiens et l’homme de Neandertal.

Le scientifique estime que « “Cette découverte bouleverse notre compréhension des adaptations des premiers ancêtres de l’homme moderne avant même l’émergence de ce dernier ». Pourtant, cette découverte est critiquée notamment en France et en Allemagne. Selon Jean-Jacques Hublin, il serait nécessaire d’avoir « d’autres éléments pour être sûr que l’impact d’une lance de ce type contre un animal provoque des cassures comme celles qu’ils ont repérées. Rien n’indique aussi que ces objets ont été utilisés comme armes de jet. Il ne s’agit pas de toutes petites pointes, elles sont trop lourdes pour être lancées à de longue distance comme des sagaies. Elles peuvent être efficaces, mais à quelques mètres seulement ».

Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Test produits
Longform