Clicky



Bons Plans

Le cerveau humain aurait une capacité de stockage phénoménale

Publié le
Cerveau

Le cerveau humain pourrait stocker toutes les informations présentes sur le web tout entier. Des chercheurs ont découvert qu'il pourrait stocker 10 fois plus de données que ce que l'on pensait.

Notre cerveau aurait des capacités de stockage d’informations extraordinaires, beaucoup plus que ce que l’on pensait jusqu’à aujourd’hui. C’est la conclusion d’une étude réalisée par des chercheurs de la Salk Institute for Biological Studies, grâce notamment à la modélisation en 3D de l’hippocampe.

Notre cerveau a une énorme capacité de mémoire

Notre cerveau pourrait stocker 1 pétaoctet de données. Ce chiffre ne vous dira peut-être rien, cela représente toutes les informations contenues sur le web, 1 million de milliards d’octets. « Nos nouvelles mesures concernant la capacité de la mémoire du cerveau multiplient par 10 les estimations précédentes, l’équivalent de 1 pétaoctet, soit la même capacité de grandeur que le World Wide Web » expliquait le neuroscientifique Terry Sejnowski qui a participé à l’étude.

C’est grâce à la modélisation en 3D de l’hippocampe d’un rat, une zone du cerveau au centre de la mémoire, que les scientifiques ont fait cette découverte qui fait « l’effet d’une vraie bombe dans le domaine de de la neuroscience » dixit le professeur Sejnowski. En étudiant cette modélisation, les chercheurs se sont rendus compte que les synapses étaient capables de changer de dimension afin de décupler la fonction de mémoire. Les synapses, qui font la jonction entre les neurones, seraient ainsi capables de s’adapter au volume d’informations qu’elles doivent traiter.

Un cerveau plus complexe que ce que l’on croyait

Avant cette étude, les scientifiques pensaient qu’il n’y avait qu’un petit nombre de types de synapses différentes, les petites, les moyennes et les larges mais en fait il en existerait 26 catégories différentes. Cela démontrerait que notre cerveau à une capacité de stockage d’informations bien plus grande que ce que l’on pouvait imaginer.

En appliquant ce fonctionnement à la technologie, il serait possible de créer des ordinateurs bien plus performants et plus économes en énergie, soulignait le scientifique.

Source : Clubic
Crédits Photos : Flickr
Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform