Clicky



Bons Plans

Battlefield 1 : notre avis sur la bêta

Publié le | Modifié le
Battlefield 1

Après plusieurs heures sur la bêta ouverte de Battlefield 1, voici notre premier avis à chaud.

Actuellement en cours pour encore quelques jours, la bêta publique de Battlefield 1 est assurément un bon moyen pour se faire une idée de la qualité du titre dont la sortie de la version complète est calée au 21 octobre prochain sur PC, PS4 et Xbox One. Nous avons donc joué quelques heures pour voir ce que le nouveau FPS de Dice et EA avait dans le ventre, notamment après un Star Wars Battlefront médiocre. Le moins que l’on puisse dire c’est que Battlefield 1 souffle le chaud et le froid.

Des sensations et animations qui font mouche

Dans cette bêta, seulement deux modes (les classiques Ruée à 24 joueurs et Conquête jusqu’à 64 joueurs) et une seule carte sont proposés. Cette dernière se déroule dans le désert du Sinaï et, Première Guerre mondiale oblige, mélange tanks, véhicules blindés, avions, chevaux, canons fixes, un train ou encore des snipers. Beaucoup de snipers. Avec un grand environnement ouvert avec seulement quelques ruines sur les points principaux et de nombreuses caches en hauteur, cette bêta a été le paradis des tireurs d’élite, d’autant que les fusils de cette classe sont particulièrement efficaces.

5

Parlant classe, il y en a toujours 4 : l’assaut (corps à corps et explosifs), le soutien (munitions et gadgets), l’infirmier (soin) et l’éclaireur (sniper). Il y a également des classes d’élite à trouver sur le champs de bataille : lance-flammes, sentinelle et chasseur de char. Les tanks sont d’ailleurs assez difficiles à tuer puisque les outils pour les éliminer ne sont pas très nombreux et il va falloir apprendre à composer avec. Ici la montée en niveau permet de faire progresser les classes jouées et de gagner des points à investir pour débloquer de nouvelles armes et gadgets. Il y aura également de la personnalisation d’armes, malheureusement absente de cette bêta.

B(R)ETATA

À la simple question que vous devez vous poser si vous êtes ici, à savoir “est-ce que Battlefield 1 est efficace ?”, la réponse est oui. En tout cas lorsque tout fonctionne, mais nous y reviendrons plus bas. Les sensations à pieds comme le recul des armes ou la conduite en véhicules sont véritablement agréables, les animations (notamment les attaques au corps à corps ou l’entrée dans un véhicule) sont vraiment plaisantes et fluides et l’impression de guerre totale tant maitrisée dans les opus précédents est toujours là. Les explosions ne s’arrêtent pas, les balles et les cris fusent, les bâtiments s’effondrent, les avions passent en rase-motte au-dessus des têtes…l’ambiance est là, tout simplement.

1

Impossible aussi de ne pas citer les spécificités de cette carte, à savoir les chevaux pas évident à maitriser mais plutôt fun, la tempête de sable aléatoire qui réduit très fortement la distance de vue et les bruits entendus ou encore le train blindé qui peut être utilisé par une équipe en mauvaise posture pour semer la mort et tenter de revenir au score. On appréciera d’ailleurs le fait que les parties sont assez courtes.

Par ailleurs, s’il est toujours possible de marquer des ennemis pour aider ses coéquipiers, cette fonctionnalité est logiquement bien moins efficace que dans les jeux précédents du fait de l’avancée technologique moindre de l’époque représentée. Cela oblige notamment à plus avoir les yeux devant soi que sur la minimap. C’est à la fois une bonne chose et une mauvaise chose, car une fois encore, à 64 joueurs notamment, l’impression de voir tous les joueurs courir sans stratégie et discipline comme des poulets sans tête est malheureusement toujours là. Raison de plus pour jouer avec des amis pour donner un peu de cohérence à l’action.

4

Une technique en demie-teinte

Parlons un peu plus technique. Nous avons testé Battlefield 1 dans sa version PC sur une configuration Windows 10 relativement solide à base de GTX 980, 16 Go de RAM et Core i5-4670. Par défaut le jeu est réglé en élevé (il reste donc seulement le réglage ultra au-dessus) et celui-ci tourne en vaste majorité au-dessus des 60 images par seconde. L’optimisation est donc assez appréciable dès la bêta et il reste à voir si le résultat sera le même dans d’autres environnements que le désert.

On appréciera également les nombreuses options pour régler son jeu, à commencer par le fov. Visuellement, moteur Frostbite oblige, le jeu est aussi beau que Star Wars Battlefront et décroche régulièrement la mâchoire si l’on omet quelques bugs de textures et réactions physiques étranges. Un peu plus de destruction d’environnement aurait également été appréciable, mais passons.

6

En revanche, la bêta n’aura clairement pas été exempt de bugs, souvent très gênants. Outre les très nombreux problèmes de connexion aux serveurs tous les jours (il y a visiblement eu des attaques, ce qui n’aide pas trop il faut l’avouer, mais quand même), beaucoup de joueurs se sont plaints de ne pas voir leurs armes (ou seulement la principale et rien d’autre dans l’inventaire) tandis que dimanche un bug en jeu remettait tous les joueurs au niveau 1… L’ouverture du menu principale en pleine partie peut également générer de sérieux problèmes de ralentissements et le jeu gère le alt-tab dans la douleur. Bref, la liste est loin d’être exhaustive et sur environ 5 sessions de jeu nous n’avons pu jouer dans de parfaites conditions que 2 fois et il reste à espérer qu’une fois le jeu sorti les principaux problèmes seront réglés.

2

Par ailleurs, on appréciera énormément (!!) la disparition sur PC de Battlelog. Plus de plugin à installer dans un navigateur web pour accéder aux menus, tout se passe maintenant en jeu comme cela aurait toujours dû être. On relèvera d’ailleurs des liens plus important avec la plateforme Origin pour interagir plus rapidement avec ses amis et jouer aux autres jeux Battlefield sans quitter Battlefield 1. Le travail est clairement en cours, mais l’idée est là.

Battlefield 1 : notre avis sur la bêta

Du fait des nombreux problèmes techniques rencontrés durant la bêta, difficile de recommander le jeu en l’état si Dice ne réagit pas rapidement. Et c’est bien dommage tant les sensations sont là et que très souvent l’action fonctionne, tout simplement. Le travail sur les animations et l’ambiance Première Guerre mondiale est véritablement plaisant et pour dire les choses franchement, nous nous sommes amusés sur cette bêta lorsqu’elle fonctionnait correctement.

Reste l’épineuse question de l’achat. À 60 euros plus encore des dizaines d’euros de DLC à venir, les vétérans de Battlefield 3 ou Battlefield 4 peuvent sincèrement se poser la question de l’intérêt de repasser à la caisse. Si cette bêta nous a donné l’impression d’être un peu plus qu’un simple reskin version Première Guerre mondiale, reste à voir l’intérêt du titre sur la durée avec d’autres modes (notamment le nouveau, Opérations), d’autres cartes et la campagne solo. En tout cas le choix de cette époque semble être le bon tant l’exécution visuelle et sonore est réussie dans cette bêta, notamment face à des Call of Duty et autres Titanfall qui vont encore taper dans le conflit futuriste déjà vu.
7

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform