Clicky



Bons Plans

YouTube : PewDiePie s’explique sur ses revenus astronomiques

Publié le

PewDiePie est le vidéaste le mieux payé de YouTube et ses revenus de 2014 ont tellement choqué qu'il s'est fendu d'une vidéo d'explications décontractées.

Son vrai nom ne vous dit sans doute rien (Felix Arvid Ulf Kjellberg), mais du haut de ses 25 ans, le suédois qui se cache derrière le pseudo PewDiePie est le vidéaste amateur le plus populaire et le mieux payé de YouTube en 2014. Grâce à ses presque 38 millions d’abonnés et à sa chaîne dont les vidéos auront bientôt cumulé les 10 milliards de vues (oui, milliards), le “YouTubeur” aura gagné la somme de 6,7 millions d’euros en 2014 grâce à la publicité apposée sur ses créations.

“Payé à hurler devant son écran”

Pour ceux qui l’ignoreraient, PewDiePie est ce qu’on appelle un “YouTubeur de jeu vidéo”. Même s’il ne fait pas que ça, la majorité de ses vidéos ne sont que des sessions de jeu (des “Let’s play”) qu’il diffuse en se filmant par-dessus. Il y commente ce qu’il fait, raconte sa vie et crie beaucoup pour rien (lui-même le reconnait). De quoi faire jaser un bon nombre de personnes, surtout lorsque l’on sait ce que cela lui rapporte au final.

Face à la grogne générée par la révélation de ses gains, le vidéaste a décidé de s’expliquer et de se défendre en vidéo. Il y déclare notamment qu’il souhaite avant tout réaliser des vidéos divertissantes et que même si l’argent est important (et qu’il est important pour tout le monde), il est aussi heureux aujourd’hui qu’il l’était il y a 5 ans lorsqu’il a commencé à monter des vidéos pour YouTube. Pour lui, plus de 9 milliards de vues avec de la publicité dans le mix se traduisent forcément en quelque chose et il n’estime pas avoir volé ses gains.

Il rappelle également qu’il a une charge de travail importante (deux vidéos par jour demandent notamment pas mal de montage) et qu’il a levé un million de dollars pour des oeuvres de charité. Particulièrement à l’aise, PewDiePie se permet en fin de vidéo de citer et de répondre avec une certaine dose de répartie à des messages postés par les haters (des personnes énervées par ses revenus).

Parlons d’argent

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform