Clicky



Bons Plans

YouTube et revenus publicitaires : la plateforme générerait plus de 5,6 milliards de dollars

Publié le

YouTube maîtrise les revenus publicitaires puisque la plateforme génère près de 1.7% des recettes mondiales de publicités.

YouTube est la plateforme choisie par de nombreux internautes. En effet, lorsque vous recherchez une vidéo ou un clip, vous avez sans doute le réflexe d’aller sur ce site proposé par Google. La firme de Mountain View a donc rapidement compris que la plateforme pouvait générer des revenus publicitaires non négligeables. Le cabinet eMarketer révèle que pour l’année 2013, YouTube devrait se vanter d’avoir généré près de 5,6 milliards de dollars en recettes publicitaires. Même s’il faut enlever quelques millions à ce chiffre, car le revenu final serait en réalité de 1.96 milliard de dollars, la progression par rapport à 2012 est phénoménale.

Les revenus publicitaires de YouTube

En effet, avec l’essor d’Internet et l’augmentation des Smartphones, il est très facile désormais de regarder une vidéo ou un clip sur YouTube. La plateforme affiche ainsi une augmentation de 65,5% de son revenu publicitaire enregistré pour 2012. Aujourd’hui, le site de Google peut se vanter de se positionner devant de nombreuses sociétés comme Twitter ou encore Amazon. Toutefois, avec 1.7% des revenus publicitaires mondiaux, YouTube se retrouve derrière la société de Mark Zuckerberg qui a décidé d’optimiser son réseau social en le rendant plus pertinent et surtout plus intelligent. YouTube a également fait la Une de la presse spécialisée notamment pour la mise à jour des règles d’utilisation.

YouTube renforce le droit d’auteur

La firme de Mountain View a décidé d’effectuer quelques changements dès le mois de janvier 2014. YouTube renforce le concept des droits d’auteur, ce qui n’a pas comblé les attentes de ceux qui diffusent les vidéos. En effet, si un internaute utilise dans l’une de ses vidéos un contenu protégé par ce droit d’auteur, l’argent engendré par la publicité ne reviendra pas à l’internaute, mais à l’ayant droit. Ce dernier devra toutefois se manifester après un processus de validation. Le concept devrait rapidement devenir problématique puisque les chaînes YouTube ne pourront plus monter leurs vidéos en incrustant par exemple des extraits de films, de séries, des jeux vidéo, des musiques…

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform