Clicky



Bons Plans

Yahoo et Microsoft pourraient rompre leur partenariat

Publié le

Il semblerait que Yahoo et Microsoft soient en pleine renégociation de l’accord qui unit les deux firmes pour 10 ans.

Alors que Microsoft voulait dans un premier temps jeter son dévolu sur Yahoo en rachetant la firme emblématique du web en 2008, les deux sociétés avaient finalement fait le choix de nouer un partenariat dans le domaine de la recherche web.

Un an plus tard Carol Bartz et Steve Ballmer signaient un accord qui les engageait pour 10 ans dans une lutte commune contre le boss du secteur, Google. Pour cela, Microsoft s’abrogeait le droit de puiser dans la technologie de Yahoo afin d’améliorer Bing. Yahoo de son côté utilise l’algorithme de Bing pour son moteur de recherche maison. Mais ce partenariat ne semble pas avoir porté ses fruits et il se pourrait que les deux sociétés choisissent de reprendre leur indépendance très bientôt.

Bientôt la fin de l’accord entre Bing et Yahoo

À l’époque, Redmond promettait une baisse des revenus de 500 millions de dollars pour Yahoo grâce à ce partenariat. 5 ans plus tard, il semble que l’on soit loin du compte.

Un échec qui remettrait en question l’accord signé à l’époque puisque dans le cadre des discussions entre les deux sociétés prévues pour les 5 ans du contrat, chaque camp réfléchirait sérieusement à briser le partenariat.

Yahoo peut-il vraiment rompre l’accord

Dans un document remis à la SEC, on apprend que Yahoo aurait demandé à étendre la période de négociation de 30 jours prévue initialement. La firme de Marissa Mayer aurait besoin de ce délais pour prendre une décision définitive, aucun nouvel accord satisfaisant n’aurait encore été trouvé jusqu’à maintenant.

Mais Yahoo aurait-il vraiment un intérêt à rompre cet accord ? Si l’on en juge par le fait que Microsoft soit obligé de payer des dédommagements à son associé si le revenu de recherche moyen n’atteint pas le seuil défini dans le partenariat, pas sûr que Yahoo ne veuille réellement renégocier les termes du contrat. D’autant que selon les estimations des experts financiers, ce dédommagement représenterait environ le tiers du chiffre d’affaires global de Yahoo. Rendez-vous le 24 avril pour voir ce qui sera décidé et si chacun voguera de nouveau de son côté.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform