Clicky



Bons Plans

Xbox One : qui a réellement hacké le Xbox Live ?

Publié le | Modifié le

Qui est à l’origine de l’attaque du Xbox Live ? Deux grandes théories se dégagent sur la toile.

Cela n’a échappé à aucun gamer en cette période de fêtes, les services en ligne des consoles de Microsoft et de Sony ont été perturbés à partir du 24 décembre par une cyberattaque d’envergure qui a mis à genoux les serveurs du Xbox Live et du PlayStation Network. Le timing était bien choisi pour les hackers puisque cette attaque intervenait juste après le déballage des cadeaux et empêchait donc de nombreux joueurs à profiter de leur nouveau joujou.

Les services en lignes sont peu à peu revenus à la normale et semblent désormais rétablis. Mais qui est réellement à l’origine de ces attaques ? Deux théories s’affrontent.

Théorie n° 1 : La Corée du Nord attaque le Xbox Live

Cela n’a échappé à personne, l’attaque a eu lieu dès le lendemain de la décision de Sony de diffuser le film « The Interview » une œuvre satirique sur le régime nord-coréen, et sur un complot visant à assassiner Kim Jong-Un. Quel rapport avec Microsoft me direz-vous vu que le film est produit par Sony Pictures ?

Les hackers de Pyongyang n’auraient pas apprécié que la plateforme Xbox Video décide de mettre le film à disposition. Ces derniers auraient alors mis le Xbox Live hors service pour protester contre cette décision mais également pour envoyer un signal fort au gouvernement américain qui a soutenu la sortie de « The Interview ».

Théorie n° 2 : Le groupe de hackers Lizard Squad

C’est de Twitter qu’est partie l’information. Un compte du nom de @LizardMafia revendique l’attaque du Xbox Live le 24 décembre via un Tweet annonçant avoir trouvé le bouton « OFF » du Xbox Live. Un tweet posté dans le même temps que les premières perturbations.

Après avoir perturbé le Playstation Network le 8 décembre dernier, la Lizard Squad se serait donc attaquée au Xbox Live via une attaque Ddos qui aurait saturé les serveurs de Microsoft. Le groupe a annoncé aujourd’hui avoir abandonné les attaques sur la plateforme de Microsoft pour maintenant se pencher sur le cas du réseau TOR.

Reste maintenant à démêler le vrai du faux dans cette histoire de piratage. Corée du Nord ? Lizard Squad ? Ou tout simplement les deux. Le fait que les services n’ont pas été rétablis en même temps peut laisser penser que les deux modes opératoires étaient différents et ce serait pourquoi Sony aurait mis plus de temps que Microsoft pour endiguer l’attaque.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform