Clicky



Bons Plans

WhatsApp bientôt dans le viseur de la justice américaine ?

Publié le
whatsapp_begeek

Après Apple, ce serait au tour de WhatsApp de subir les pressions du FBI pour dévoiler les mystères du chiffrement de ses données.

La justice américaine n’a peut-être pas digéré que les géants américains du secteur high-tech se serrent les coudes dans le conflit qui oppose Apple au FBI sur le thème du chiffrement des données. D’après les informations du New York Times, ce serait bientôt au tour de WhatsApp de devoir faire face au département de la justice américaine.

WhatsApp dans le collimateur du FBI

Pour le moment, les informations restent floues concernant les raisons pour lesquelles le FBI s’intéresserait de très près à l’application de Messagerie. Il semblerait que les équipes de WhatsApp, qui rappelons-le est la propriété de Facebook, refusent de communiquer certaines données sensibles dans une affaire dont les contours n’ont pas été révélés pour le moment. La seule chose que le New York Times semble savoir, c’est que l’affaire ne serait pas de nature terroriste.

Le FBI aimerait que WhatsApp, et donc Facebook, lui fournisse les secrets du chiffrement de ses données, choses que se refuse le service.

Un cas de conscience difficile à trancher

L’enjeu de ce nouveau combat est considérable. WhatsApp est en effet utilisé par près d’un milliard d’utilisateurs qui pourraient voir d’un mauvais œil que le service laisse la porte grande ouverte aux autorités pour venir fouilles dans leurs données personnelles. Les révélations de l’affaire Snowden avaient également mis les plus grosses firmes IT face à leurs responsabilités en matière de respect de la vie privée.

Du côté de WhatsApp, il en va de la crédibilité du service qui, à ses débuts, étaient souvent pointé du doigt pour ses problèmes de sécurité. Si la justice américaine gagne contre les géants de la Silicon Valley, la riposte pourrait être plutôt violente de leur part. C’est en tout cas ce que craint un analyste du NYT qui compare l’attaque de la justice américaine à une « guerre nucléaire contre la Silicon Valley ».

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform