Clicky



Bons Plans

Waze vs Coyote : l’avertisseur de radars sur mobile fait polémique

Publié le | Modifié le
Waze

Waze suscite la colère avec son avertisseur de radars disponible sur le Smartphone. Coyote dénonce cette concurrence.

Waze est la start-up israélienne rachetée par Google il y a quelques mois pour 1.3 milliard de dollars. Il y a de nombreux abonnés qui apprécient le fonctionnement de cette application mobile. La firme de Mountain View a donc réalisé un investissement positif puisqu’elle rencontre un succès non négligeable. Toutefois, le concept ne fait pas l’unanimité et une polémique a vu le jour sur le sol français. Il faut noter que Waze est l’application phare dans le monde du GPS. Elle propose donc un avertisseur de radars très précis qui a séduit de nombreux mobinautes.

Waze ne respecte pas le décret français

Coyote dénonce cette pratique et révèle que Waze a la possibilité d’indiquer « la localisation exacte des radars et les contrôles d’alcoolémie, ce qui est contraire à la réglementation française ». En effet, il faut noter que, depuis janvier 2012, les avertisseurs radars ont été réglementés par un décret. Ainsi, Coyote ou encore Garmin et même TomTom ont dû se plier aux règles notamment en proposant simplement des « zones à risques » ou des « zones de danger ». Ils ne peuvent donc pas proposer avec précision la localisation d’un radar. Coyote estime être « victime de concurrence déloyale ». Le PDG, Didier Quillot pointe du doigt l’application achetée par Google, car elle « ne respecte pas ce décret ».

Coyote pointe du doigt Waze

Le PDG de Coyote ne souhaite pas en rester à ce stade et il veut que sa voix soit entendue, car pour lui « les pouvoirs publics [doivent faire] appliquer la loi […] Waze ne me gênait pas tant que c’était une petite start-up, mais, à partir du moment où elle devient la propriété de Google et est intégrée à Google Maps, elle fait partie de la stratégie publicitaire du moteur de recherche ». Il faut également noter que l’application Waze ou encore Google Maps sont mis gratuitement à la disposition des mobinautes alors que Coyote facture 12 euros par mois.

Source : Les Echos
Lilian
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform