Clicky



Bons Plans

Vine, le pionnier de la vidéo sur mobile va fermer ses portes

Publié le

Vine, la plateforme de partage de vidéos courtes, ne sera plus d’ici quelques mois. Twitter, qui l’avait racheté fin 2012, a en effet annoncé la fermeture prochaine du service.

Twitter a donc annoncé la fin de Vine, ce service qui permet de publier des vidéos de seulement quelques secondes. La plateforme avait été lancée début 2013, alors même qu’elle venait d’être rachetée par le réseau social à l’oiseau bleu. Très populaire à ses débuts, Vine n’a pas résisté à l’essor d’Instagram et plus récemment de Snapchat.

Vine va disparaitre

Créée fin 2012 puis rachetée dans la foulé par Twitter, l’application Vine, qui permet de créer des vidéos de 6 secondes qui sont diffusées en boucle, avait été lancée début 2013. La plateforme avait tout de suite connu un bon démarrage, c’était le début de la vidéo sur mobile.

Tous types de contenus sont publiés, aussi bien du sport, de l’information, de l’humour ou encore de la musique et la part belle est faite à la créativité. Des utilisateurs jusqu’alors anonymes étaient devenus de vraies stars sur le service. D’ici quelques mois ledit service ne sera plus disponible. « Notre application mobile va fermer dans quelques mois » peut-on lire dans le communiqué publié. Cependant, les vidéos des  membres seront toujours accessibles, « Vous pourrez accéder à vos Vines et les télécharger. Nous allons garder le site en ligne » indiquait la plateforme.

Manque d’innovation ?

Depuis que Vine existe, l’application n’a pas vraiment su évoluer, Twitter l’ayant peut-être négligée. La plateforme peinait à recruter des nouveaux utilisateurs alors que d’autres applications telles que Instagram et Snapchat, elles, devenaient de plus en plus populaires. A la fin de l’année 2015, Vine comptait plus de 200 millions d’utilisateurs actifs par mois, de son côté, Snapchat en revendiquait le double à la même période.

En outre, Twitter est en mauvaise posture, le réseau social vient d’annoncer devoir se séparer de 350 de ses salariés, soit 9% de ses effectifs. Il espère ainsi être rentable en 2017.

Source : lesechos.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform