Clicky



Bons Plans

Vine : l’application fait son retour

Publié le
Vine

Après avoir annoncé la fermeture de Vine en octobre, Twitter semble avoir changé d'avis. L'application fera son retour mais d'une façon quelque peu différente.

Et si Vine n’avait pas dit son dernier mot ? Alors que l’application avait été donnée pour morte suite à la décision de Twitter en octobre, elle pourrait finalement avoir un futur. A partir de janvier, elle sera disponible dans les différents magasins d’applications sous le nom de Vine Camera. Un nom différent pour un fonctionnement différent. L’application va perdre ses fonctions communautaires devenant un simple outil d’enregistrement de vidéo.

Vine pour revitaliser la communauté

Les utilisateurs pourront donc toujours créer des vidéos de six secondes. De quoi réjouir la large communauté d’utilisateurs qui s’en servaient pour diffuser toute sorte de contenu : sport, actualité, humour… avec une belle dose de créativité. Ils se réjouiront sans doute moins de voir la disparition des fonctions communautaires de Vine. Ils pourront seulement conserver les vidéos sur leur téléphone ou les diffuser sur un autre réseau comme… Twitter.

L’idée du réseau social est de réussir à faire migrer cette communauté très riche. Pour cela, un bouton “suivre sur Twitter” va ainsi apparaître. Toutefois, ce qui ressemble surtout à une nouvelle manière de recruter des utilisateurs pour Twitter pourrait se révéler compliqué. Beaucoup des créateurs ont déjà migré sur Snapchat ou Youtube depuis l’annonce de la fermeture de Vine.

Twitter en difficulté

Une autre application de Twitter serait en danger : Périscope. Pionnière dans la diffusion de vidéos en directs, elle peine à concurrencer Facebook Live. Par ailleurs, Twitter a lancé “Live Go” il y a quelques jours qui permet de générer un stream vidéo en quelques instants.  Autant dire que garder Periscope aurait pour Twitter peu de sens alors que la plateforme cherche toujours plus à se positionner comme une plateforme d’information en direct.

L’entreprise est sous pression depuis plusieurs mois. Elle n’a jamais été rentable depuis sa création en 2006 et l’objectif a été clairement annoncé pour 2017.  Une rentabilité à marche forcée qui ne se fait pas sans victimes. 9% des effectifs, soit 350 personnes ont été licenciées en octobre. Aucun repreneur sérieux ne semble non plus se manifester après les abandons de Google et Disney.

Source : Zdnet
Crédits Photos : Wikipedia
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform