Clicky



Bons Plans

La vie après le hackathon #5 : Ecole 42

Chaque semaine depuis un mois, nous vous donnons un aperçu de ce que peut être la vie post-hackathon à travers les profils de participants.

| Modifié le 16 mars 2015 à 8h37
La vie après le hackathon #5 : Ecole 42

Depuis le début de l’année 2014, l’Ecole 42 a accueilli deux hackathons organisés par BeMyApp : Break The Code avec Pernod Ricard et le Hackathon AXA avec Salesforce. Aujourd’hui, c’est au tour de l’Ecole 42 de revenir sur ces événements. La parole est à Sylvain, Community Manager de l’école.

Pourquoi accueillir des hackathons ?

Les hackathons sont un bon moyen de dynamiser la vie étudiante. C’est un événement festif qui permet à notre école une visibilité, une ouverture.

Qu’est-ce que cela apporte à vos étudiants ?

Les hackathons permettent à nos étudiants d’échanger, de partager, de faire des rencontres. Ils découvrent des porteurs d’idée, des designers, d’autres développeurs. Ils se retrouvent à devoir former une équipe avec des personnes qu’ils ne connaissaient pas forcément en arrivant, mais qui partagent le même intérêt pour un projet.

Toute cette ambiance et cette motivation permettent de canaliser leurs compétences et leur donnent envie d’être encore plus performant. Ils apprennent énormément au cours de ces week-ends.

Quels sont les retours de vos étudiants ?

Les étudiants sont très motivés, mais ils ne supportent pas les limites, les obstacles. L’aspect validation est souvent difficile pour eux. Les hackathons sont une occasion pour eux de développer sans contrainte tout en ayant le retour d’une entreprise sur leur travail. Ils passent ainsi outre les procédures et ont une grande liberté qui leur permet de se réaliser.

C’est aussi une grande ouverture d’esprit pour nos étudiants : la majorité des élèves qui entrent dans l’école veulent travailler dans les jeux vidéo. A travers les hackathons, c’est l’occasion de les confronter à d’autres domaines : le hackathon AXA avec Salesforce, par exemple, a ouvert l’esprit des étudiants sur les domaines dans lesquels ils pourraient travailler.

Quels sont les facteurs de motivation ?

Lors d’un hackathon, nos étudiants mettent de côté leurs travaux scolaires pour se concentrer sur un seul grand projet pendant 48h. Le plus grand facteur de motivation pour eux c’est le cas pratique.

En 48h au contact des autres développeurs, de l’ambiance qui règne, ils sortent de ces événements en ayant appris beaucoup et souvent reboostés pour continuer à apprendre de nouvelles choses.

En complément, vous pouvez également lire le reportage en immersion de Begeek.fr dans l’école 42 : Born to Code (or Not) : La Piscine de 42 vécue par les étudiants

Commentaires
Test produits
Longform