Clicky



Bons Plans

Une énergie au beau fixe pour le Hackathon Climat

Publié le | Modifié le

Vendredi 6 novembre, 18h. Des participants arrivent déjà, matériel et motivation sous le bras : ils sont en avance, mais l'équipe BeMyApp est prête à les accueillir - le Hackathon Climat peut commencer.

Tourné vers la transition énergétique, il lance le défi de la construction d’une ville sobre en 48h, ni plus, ni moins.

Après un verre d’accueil qui se prolonge, où la foule de participants se mêle aux instigateurs de l’événement, chacun prend place. La salle est comble, on dénombre plus de 120 personnes : le Paddock, nouveau lieu phare de Lorntech, signe là un beau début de saison.

Christelle Bridey, Déléguée Régionale de Lorraine et Directrice Commerciale, Innovation et Nouveaux Métiers chez Engie, ouvre le bal avec enthousiasme. S’ensuivent les remerciements et présentations des attentes des autres partenaires : Sabine François, directrice de l’ADEME Lorraine, explique que pour la première fois, et non sans peine, l’ADEME a ouvert des données nationales.

Le discours le plus marquant de la soirée est sans aucun doute celui de Jean-François Husson, Sénateur et Vice-Président à l’Economie, l’Energie et au Développement Durable du Grand Nancy, qui fait l’honneur de sa présence à une assemblée plus qu’attentive.

Olivier Nouveau, Président de Nancy Numérique, présente ensuite ses attentes aux équipes, puis un trio de choc, composé de Timothée Senot, Chargé de Mission Energie du Grand Nancy, d’Isabelle Deroche, Directrice de l’Agence Lorraine de Cofely, et de Laurence Lucadou, Responsable Marketing et Communication chez Engie, fait un rapide tour d’horizon des enjeux du hackathon.

Enfin, François Broussais, Chef de Projet de la DSIT du Grand Nancy, et créateur du Wiki du hackathon, présente les jeux de données mis à disposition durant 48h.

mentors

La parole est ensuite donnée aux participants : les porteurs d’idée disposent chacun d’une minute pour présenter leur projet, recevant à chaque fois un feedback des neuf mentors présents.

Les équipes se forment ensuite autour du dîner, et les choses “sérieuses” peuvent commencer : la nuit promettant d’être longue, le café s’installe peu à peu sur chaque table, entre deux parts de pizzas nocturnes.

Le matin finit par arriver, apportant son lot de croissants et de cernes – un hackathon comme on les aime !

Après une matinée riche en brainstorming, un foodtruck s’installe sous le soleil nancéen et vient revigorer les troupes, qui laissent de côté cables, hardware et APIs le temps d’un  burger… Car du matériel, il y en a ! Le QG BeMyApp, coeur de la zone de travail, propose une armurerie très complète : des Beacons au Raspberry PI en passant par des Oculus Rift, Apple Watches et Leap Motion (entre autres !), les participants ont de quoi expérimenter.

Ce soir, l’effeverscence est palpable : les esprits fusent, et les participants sollicitent de plus en plus les mentors sur place – on sent l’échéance arriver, la fin du code est dans moins de 24h.

…Et pour ceux qui ne le savent pas encore, ce soir, c’est sushis !

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform