Clicky



Bons Plans

Un nouveau modèle de poupée Barbie fait polémique en Allemagne

Publié le
Logo Barbie Logo Barbie

Hello Barbie, le prochain modèle de poupée Mattel, a été rebaptisé en Allemagne la Barbie Stasi et crée un début de polémique. Pourquoi ?

Mattel rencontre certaines difficultés dans ses ventes de poupées Barbie. La marque américaine peine à vendre ses jouets classiques face à la montée en puissance des jouets avec électronique embarquée. Un nouveau modèle baptisée Hello Barbie devant sortir avant fin 2015 doit tenter d’inverser la courbe des ventes de ces poupées historiques. Il s’agit d’une poupée Barbie équipée d’un système de reconnaissance vocale connecté à un serveur Mattel. Un système d’écoute qui dérange outre-Rhin où l’on nomme déjà ce jouet la Barbie Stasi.

Hello Barbie : Mattel analyse ce que disent les enfants

Le modèle Hello Barbie est donc équipé d’un micro et d’une connexion Wi-Fi. Une fois activée et connectée au serveur, elle enregistre les conversations aux alentours et transmet ses informations au serveur de Mattel. La marque indique que les données sont étudiées afin de répondre de manière spécifique et intelligente aux enfants. Mais les inquiétudes naissent dans l’esprit des parents et d’un nombre croissant de personnes voyant ici un dérapage possible vers une utilisation à des fins purement mercantiles des données transmises par les enfants et surtout vers un irrespect total de la vie privée de ces derniers.

Mattel peut en puissance dresser un profil des préférences et centres d’intérêts des enfants. A quelles fins ? Ce qui fait réagir outre-Rhin, au travers de l’hebdomadaire Stern. Le chroniqueur Malte Mansholt avance : «  Cela sert soi-disant à donner des réponses adéquates. On imagine aisément la valeur que représente pour un fabricant de jouets une base de données utilisable qui recense les goûts des enfants « .

Outre-Rhin, on l’appelle déjà la Barbie Stasi

En Allemagne, la poupée connectée a vite été rebaptisée la Barbie IM (pour Inoffizieller Mitarbeiter, à savoir collaborateur officieux), ou encore Barbie Stasi. Ce sont des références directes à l’ancienne police politique de l’ex-RDA connue pour ses actions de renseignement et d’espionnage parfois musclées et souvent controversées.

Cette polémique risque de retarder sinon annuler la sortie de Hello Barbie en Europe. Il est vrai que Mattel devrait communiquer de manière claire sur l’utilisation que la firme américaine fera des informations glanées au travers de la poupée connectée.

Source : SLATE FR
Crédits Photos : Wikipedia
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform