Clicky



Bons Plans

Un bras robotisé pour la chirurgie inspiré par la pieuvre

Publié le

Les propriétés d'adaptation du corps de la pieuvre ont inspiré des scientifiques qui ont développé un bras chirurgical qui reproduit le mode de fonctionnement de la pieuvre pour s'adapter aux zones les plus difficiles d'accès.

Il existe de nombreux robots médicaux, mais le prototype présenté pas une équipe de scientifiques italiens est assez différent. Il s’agit d’un bras robotisé capable d’adapter sa forme afin de pouvoir accéder à des zones difficiles et sensibles.

Un bras pieuvre destiné avant tout à la chirurgie abdominale

La chirurgie abdominale est une discipline particulièrement difficile du fait de la complexité à atteindre certains organes. La chirurgie coelioscopique mise au point il y a quelques années avait permis une véritable petite révolution en permettant au médecin d’opérer en utilisant une caméra et en ne réalisant que 3 petites incisions, sans avoir à faire d’éventration particulièrement risquée.

Mais la technique de la chirurgie coelioscopique a aussi des limites car certains organes sont particulièrement difficiles d’accès voire impossible à atteindre avec les instruments de chirurgie classique. Le bras robotisé mis au point permet de palier cette lacune. En adaptant sa forme au contexte, il peut ainsi accéder aux parties exiguës.

Un bras robotisé qui se forme et se déforme à volonté

Tout comme son modèle poulpe, le bras peut aisément s’étirer, se plier, se faufiler, se gonfler, devenir rigide ou flaccide selon les besoins du chirurgien. Cette plasticité offre de nouvelles perspectives pour les chirurgies de l’abdomen. Le robot peut non seulement accéder aux zones les plus difficiles d’accès mais peut aussi être utilisé pour maintenir un organe sensible pendant que le chirurgien intervient sur un second à proximité directe.

Le bras robotisé pourrait aussi permettre de réduire le nombre d’instruments utilisés durant l’intervention. Selon son constructeur : Une seule opération chirurgicale nécessite souvent l’utilisation de plusieurs instruments tels que des pinces, des enrouleurs, des systèmes de vision et des dissecteurs. Nous pensons que notre robot est le premier pas vers la création d’un instrument unique capable d’effectuer toutes ces tâches tout en sécurisant les organes“.

Source : 20minutes
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform