Clicky



Bons Plans

Uber est désormais interdit de circulation à Londres

Publié le
Capture Uber

Le laxisme du service de VTC Uber, semble lui avoir coûté très cher, car la TFL (autorité londonienne des transports) vient de supprimer la licence d'Uber et à partir du 30 septembre, les taxis de l’application seront interdits de circulation dans la ville de Londres.

Une décision importante qui risque de faire jurisprudence et qui pourrait bien servir d’exemple et donner une arme à tous les détracteurs du service de VTC Uber. L’application et la ville de Londres sont en plein divorce ! La société américaine de voitures avec chauffeurs privés sera interdite de circulation à Londres à la fin du mois de septembre.

Uber est interdit de circulation à Londres

L’autorité londonienne des transports (TFL) vient d’annoncer que les taxis d’Uber ne pourront plus travailler dans la capitale britannique après le 30 septembre prochain. La licence d’exploitation ne sera pas reconduite et la TFL justifie cette décision en expliquant : “Uber Londres n’est pas apte à détenir une licence d’exploitation de chauffeurs privés“, ajoutant : “L’approche et la conduite d’Uber ont démontré un manque de responsabilité en lien avec plusieurs problèmes, avec des conséquences potentielles pour la sûreté et la sécurité du public“.

Plusieurs raisons expliquent ce choix. Premièrement, l’entreprise manque à son devoir de vérification des casiers judiciaires de ses chauffeurs et plusieurs clients se sont déjà fait agresser par des chauffeurs, certains étant accusés d’agressions sexuelles. Deuxièmement, la TFL reproche à Uber son manque de réactivité dans la dénonciation de crimes, troisièmement elle dénonce un manque de transparence de l’entreprise, quatrièmement son système de tracking Greyball est critiqué, mais aussi le fait que l’un de ses chauffeurs impliqué dans l’agression sexuelle d’une passagère au mois d’août, soit toujours en activité au sein de la plateforme de VTC.

Le Maire de Londres a déclaré : “ce serait une erreur de la part de TFL de continuer de fournir une licence à Uber si elle pose une quelconque menace à la sûreté et à la sécurité des Londoniens“.

Évidemment du côté du principal intéressé la nouvelle est très mal accueillie. Uber a indiqué qu’il fera appel de cette décision et que l’affaire sera “contestée immédiatement en justice“. Une pétition en ligne a été lancée pour éviter que les 40 000 conducteurs opérant à Londres ne se retrouvent au chômage du jour au lendemain.

La décision sera scrutée de près, car de nombreux pays ont vu d’un très mauvais œil l’arrivée du service de VTC, qu’ils jugent comme une concurrence déloyale pour les professionnels des taxis, entrainant également une paupérisation de ce marché.

 

Crédits Photos : Uber France - presse
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform