Clicky

Twitter : Un étrange jeu choque certains internautes

Publié le

Twitter est un site de micro blogging apprécié par les internautes. Ces derniers ont tendance à exprimer leur ressenti, partager leurs moindres faits et gestes… Pourtant, depuis quelques jours un étrange jeu a chamboulé Internet.

Les adeptes de Twitter n’ont pas échappé à la polémique. Cette dernière a commencé avec le hashtag #UnBonJuif. Il cause une vague de protestations, mais les internautes étaient loin d’imaginer que ce jeu allait prendre une ampleur aussi importante. En effet dans le top des tendances, de nombreux hashtags homophobes et racistes ont défilé. Ainsi, il a été possible de voir #SiMonFilsEstGay, #SiMaFilleRamèneUnNoir. En quelques heures, Twitter explose et la politique s’en mêle. Rapidement, le jeu prend alors une autre tournure, car la polémique est lancée et elle incite également les personnes à l’origine de cette vague à continuer sur leur voie. Ainsi, dans le top tendance, ces derniers jours d’autres hashtags ont été créés, #VousEtesDesPutes, #ChezLesBabtous ou encore #ChezLesArabes. Le vase déborde et la ministre des Droits des Femmes lance un appel au site de micro blogging en lui demandant de faire preuve de responsabilités.

Twitter ne répond pas

Les hashtags sont au départ déplacés, mais des réactions d’internautes ont dépassé la limite. Certains ont donc été choqués et les associations sont montées au créneau. Elles se sont rassemblées autour de la ministre, Najat Vallaud Belkacem pour tenter de mettre un terme à cette vague d’homophobie et de racisme qui sévit depuis quelques jours sur Twitter. La ministre des Droits des femmes demande à Twitter de supprimer les messages déplacés, mais le site de micro blogging n’a pas donné de suite à cette affaire. Ce jeu mystérieux qui a chamboulé Internet a débouché sur la programmation d’une rencontre. Ainsi, diverses associations se retrouveront autour d’une table le 7 janvier prochain pour discuter des éventuelles solutions à prendre pour mettre un terme à ce concept.

Une invitation a été envoyée à la société, mais aucune réponse n’est parvenue. En regardant d’un peu plus près la politique de l’entreprise dont le siège social est basé en Californie, il est possible de constater que Twitter ne veut pas instaurer de modération. La France ne devrait pas pouvoir empêcher la continuité de ce jeu qui a rapidement déraillé au cours de la semaine. Les Tweets jugés déplacés peuvent être supprimés, mais il faut qu’une autorité judiciaire en fasse la demande à Twitter.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform