Clicky



Bons Plans

Twitter : un client se plaint, EasyJet menace de débarquer son bagage

Publié le

Sur Twitter, vos messages peuvent avoir des conséquences et c’est ce qui est arrivé à un client d’EasyJet. Le tweet n’a pas été apprécié.

Twitter devient de plus en plus une référence pour les consommateurs. Ces derniers en contact direct avec les marques et les sociétés peuvent joindre rapidement un CM en quelques secondes. Comme les Smartphones sont des objets importants dans le quotidien de certaines personnes, ils sont donc toujours en présence de leur propriétaire. Ces derniers peuvent ainsi relayer très facilement leur avis qu’il soit positif ou négatif sur le site de microblogging. Un client d’EasyJet utilise donc cette méthode, il dégaine son téléphone portable, se connecte sur son compte Twitter et fait part de son mécontentement. Cet homme d’origine britannique révèle que son vol a été retardé « de 90 minutes. Un soldat va manquer sa dernière possibilité de correspondre et EasyJet refuse de l’aider à payer pour qu’il arrive à Portsmouth ».

Refuse l’accès au client

Son message a une répercussion immédiatement puisque le manager de la compagnie EasyJet vient discuter avec ce client mécontent. Ce dernier a précisé au journal The Drum « Les membres du staff m’ont dit que ne pouvais pas tweeter de la sorte et m’ont demandé d’effacer mon message ». La surprise est encore plus grande pour cet utilisateur de la compagnie aérienne lorsqu’il constate que son bagage est sur le point d’être débarqué. La situation prend une tournure assez tendue, mais il révèle que le manager a été beaucoup plus cordial lorsqu’il a appris que le fameux client mécontent enseignait le droit à l’université.

Les clients mécontents utilisent Twitter

La société EasyJet a donc changé de discours notamment en présentant des excuses. Elle a révélé que le personnel ne contrôlait pas les réseaux sociaux, mais la situation a retenu son attention et a demandé l’ouverture d’une enquête. Le client mécontent a tout de même pu embarquer, mais cela montre que les propos sur Twitter peuvent avoir une réelle conséquence. Ce n’est pas la première fois qu’une telle histoire fait la Une de l’actualité puisqu’un client mécontent de British Airways avait payé un tweet sponsorisé pour se plaindre.

Source : The Drum
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform