Clicky



Bons Plans

Twitter agit sur vos hormones

Publié le

Selon Paul J. Zak, un spécialiste de “neuroéconomie”, nous fréquentons les réseaux sociaux avant tout pour les bienfaits qu’ils nous procurent.

Celui-ci a découvert que les réseaux sociaux ont la faculté de déclencher une hormone très particulière dans notre organisme, l’ocytocine. Cette substance a des vertus très intéressantes chez l’être humain, puisqu’elle augmente notamment la confiance en l’homme. Ainsi, l’ocytocine introduirait un état de confiance vis-à-vis d’autrui.

Ce phénomène serait particulièrement visible sur certains réseaux sociaux actifs et dynamiques, comme Twitter, Paul J. Zak a observé pendant six semaines  Adam Penenberg pendant son utilisation de Twitter, il nous donne ses résultats.

Entre deux prélèvements de sang espacés de 10 minutes, mon niveau d’ocytocine est monté  à 13,2 % […]. Pendant ce temps, mes hormones de stress cortisol et corticotrope (ACTH) ont baissé de 10,8 % et 14,9 % respectivement.”

“Zak m’a expliqué que ces résultats étaient liés, et que la libération de l’ocytocine pendant mon expérimentation de Twitter a réduit mes hormones de stress“. Et d’ajouter : “le cerveau interprète le tweet comme si la personne interagit directement avec une personne que vous appréciez ou pour laquelle vous avez de l’empathie” a surenchéri Paul J. Zak.

[Via Numerama]

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform