Clicky



Bons Plans

Installer un SSD et de la RAM pour rafraîchir son MacBook Pro (Tuto)

Publié le | Modifié le

Vous en avez assez de voir votre Mac tourner au ralenti ? Ça nous est aussi arrivé. La solution en mots et en images.

Il y a ce vieux mythe qui court lorsque l’on compare un système Windows à un système OS X : le premier ralentirait rapidement, dans les premiers mois d’utilisation, quand le second resterait aussi frais qu’au premier jour, inexorablement. On va tout de suite casser le mythe : c’est faux. Comme tout outil, à force de l’utiliser, il fatigue. Certes, la défragmentation n’est pas nécessaire sur un appareil Apple, mais cela ne le rend ni plus rapide ni éternel.

Confronté à de nombreux et pénibles ralentissements, nous avons décidé de prendre les choses en main et de donner un coup de fouet à notre Mac, parce que, ne tombez pas dans le piège, il n’est pas nécessaire de racheter un ordinateur. C’est peut-être là où Apple marque d’ailleurs des points : ses appareils durent plus longtemps, car ils utilisent tous les mêmes matériels, là où des PC Windows n’ont en commun que leur système d’exploitation. En cas de panne, il est ainsi bien plus facile de réparer un Mac qu’un PC, et en cas de ralentissement, un simple changement de composant peut faire vivre l’ordinateur bien plus longtemps.

SSD Crucial MX300 & RAM 8 Go Mac-

Preuve en est : nous utiliserons pour ce tutoriel un MacBook Pro mid-2009, qui a donc sept ans derrière le dos et autant de chances de défaillir. La solution la plus courante et la plus efficace pour rafraîchir un vieil ordinateur est une solution en deux étapes : installer un SSD (Solid-state Drive) et installer des barrettes de RAM (mémoire vive) plus puissantes. À la fin de ce tutoriel, nous vous proposerons deux configurations : une légère, pour minimiser le coût de l’opération, et une plus généreuse pour avoir un espace disque plus confortable. En termes de performances, les deux configurations sont similaires.

Quelques précautions

Avant de commencer, il est primordial de vérifier que votre MacBook peut prendre en charge un SSD et quel est le nombre maximum de Go de RAM dont vous pouvez l’équiper. Ces deux modifications sont par ailleurs les seules qu’il est possible de faire sur un MacBook sans annuler sa garantie. Crucial propose un outil en ligne pour s’assurer que l’on ne fait pas de bêtises. Vous pouvez également voir toutes les spécifications de votre ordinateur sur le support Apple à l’aide d’une recherche Google. Par exemple, pour notre modèle : MacBook Pro Mid-2009.

Une fois que vous vous êtes assuré de la bonne compatibilité du SSD et du montant maximal de RAM qu’il est possible d’installer, il est nécessaire de vérifier que votre MacBook est bien compatible avec la version de l’OS que vous souhaitez installer. Vous pourrez le faire ici. En résumé, il vous faudra :

  • Un MacBook Pro compatible avec un SSD
  • Définir l’allocation maximale de mémoire vive sur MacBook Pro
  • Vérifier quelle version d’OSX est compatible avec votre ordinateur

Matériel nécessaire

  • 1 SSD
  • 1 ou 2 barrettes de RAM
  • (nos recommandations en bas de l’article)

Jusque là, vous suivez ? Afin de procéder à l’installation de ces deux composants, il va falloir ouvrir le Mac et regarder ce qu’il y a sous le capot. Pour ne pas risquer de prendre un coup de jus dû à l’électricité statique, munissez-vous d’un chiffon doux, avec lequel vous effleurerez la surface interne de l’ordinateur. Il faudra également vous munir d’un tournevis cruciforme pour ouvrir la bête, puis d’un tournevis T6x60 de Torx, Wiha ou autres. La marque n’a pas d’importance, l’important, c’est l’outil.

  • Un chiffon doux
  • Un tournevis cruciforme (petite taille)
  • Un tournevis T6x60

La partie logicielle

Pour cette installation, nous partirons sur ce qu’on appelle une “fresh” ou “clean install“. C’est-à-dire que nous ne transférerons pas les données de l’ancien disque dur équipant l’ordinateur (ce qui risquerait d’impacter négativement les performances) mais installerons uniquement le dernier système d’exploitation en date, à savoir OS X El Capitan (10.11). Nous le répétons, il est nécessaire de s’assurer que le futur système d’exploitation est bien compatible avec votre MacBook Pro, sans quoi vous devrez recommencer le processus d’installation, qui est assez fastidieux. Vérifiez maintenant la compatibilité à partir de cette page.

Pour installer le système, nous utiliserons une clé USB, qui doit être d’un minimum de 8 Go afin d’avoir la place nécessaire pour les fichiers système. Alors qu’avant on avait droit à des processus fastidieux en ligne de commande (Terminal) et qu’on devait passer par le formatage de sa clé USB, aujourd’hui tout cela est oublié. Nous utiliserons DiskMaker X pour “monter” OS X El Capitan sur notre périphérique externe. Mais tout d’abord, rendez-vous sur l’App Store et téléchargez El Capitan depuis la section Achats :

Une alerte se présentera pour vous avertir (si c’est le cas) que vous possédez une version plus récente du logiciel ; un simple clic sur Continuer lancera le téléchargement.

Une fois le téléchargement terminé (cela devrait prendre une bonne vingtaine de minutes), téléchargez DiskMaker X en vous rendant sur cette page. Installez le logiciel en le faisant glisser dans votre dossier Applications :

Lancez DiskMaker X. Une alerte apparaîtra pour vous demander si vous êtes sûr de bien vouloir ouvrir le logiciel. Cette alerte apparaît, car le logiciel n’a pas de signature Apple et le système le perçoit comme potentiellement dangereux. Cliquez simplement sur Ouvrir pour le lancer :

Une fois lancé, DiskMaker X vous demandera quelle version d’OS X vous souhaitez installer sur la clé USB. Sélectionnez la version correspondante. Dans notre cas, ce sera El Capitan (10.11) :

Une troisième fenêtre apparaît dans laquelle vous confirmerez au logiciel que vous souhaitez utiliser l’exemplaire d’OS X qui se trouve dans le dossier Applications :

Une autre fenêtre vous demandera la méthode à utiliser pour installer le logiciel. Choisissez Une clé USB de 8 Go :

Poursuivez en choisissant votre clé :

Une alerte au formatage des données apparaît, choisissez Effacer puis créer le disque :

Une dernière alerte apparaît alors pour vous demander votre mot de passe administrateur :

DiskMaker X lance alors le formatage puis la copie des données. C’est le moment d’aller voir les trailers que vous avez raté la semaine passée, ça va prendre quelques minutes :

Une fois la copie terminée, la fenêtre suivante apparaîtra :

Choisissez Quitter, puis éjectez la clé USB.

Ouverture du capot

Ça y est, le moment le plus tendu de votre vie de bricoleur novice est arrivé (enfin non, une fois vous avez réparé une semelle avec de la colle). Éteignez tout d’abord l’ordinateur concerné. Munissez-vous ensuite de votre tournevis cruciforme et commencez à repérer les vis sur le capot du MacBook. Si vous avez bien compté, il y en a 10 en tout. Pour ne pas les perdre et surtout ne pas oublier leur emplacement respectif, servez-vous de ce petit schéma (il y en a 7 petites et 3 grandes) :

ASTUCE : Vous pouvez également vous servir d’un tournevis à embout magnétique pour que les vis restent accrochées à l’embout cruciforme.

Une fois l’ensemble dévissé, retirez le capot en soulevant légèrement la plaque du côté grille de ventilation (le côté opposé à celle qui permet d’ouvrir l’écran). Elle devrait se détacher toute seule.

Remplacement des RAM

Voilà, votre ordinateur est tout nu. Pour commencer par la partie la plus facile, on va retirer les barrettes de RAM. Pour ce faire, repérez les deux ancres qui retiennent la barrette, disposées des deux côtés de celle-ci. Avec vos doigts, écartez-les :

Les barrettes sortiront naturellement de leur emplacement, vous n’avez plus qu’à les saisir. Pour les remplacer, la procédure est la même. Attention à bien placer les deux barrettes. Si votre ordinateur bip au démarrage, c’est qu’une des barrettes voire les deux sont mal installée ou incompatible. Insérez donc correctement les barrettes en poussant à peine avec vos doigts pour les faire rentrer, puis abaissez-les pour qu’elles se “clipsent” à nouveau dans leurs ancres respectives. Le tour est joué !

Mise en place du SSD

L’ordinateur toujours éteint, armez-vous à nouveau de votre tournevis cruciforme et dévissez le support de fixation du disque dur (deux vis le maintiennent) :

Une fois le support retiré, vous pouvez dégager le disque dur de son emplacement en tirant sur la languette transparente et détacher la fiche qui le relie à l’ordinateur :

Ça y est, vous tenez le disque dur entre vos mains. Il est maintenant temps de vous munir de votre tournevis T6x60 afin de dévisser les quatre vis qui permettent de maintenir le disque dans son emplacement :

Placez ces quatre vis au même endroit sur le SSD :

Branchez maintenant la fiche de connexion puis placez le SSD de la même façon que le disque dur, en faisant bien attention à placer les embouts des vis dans les emplacements dédiés :

Une fois le disque mis en place, vous pouvez revisser le support de maintien et ses deux vis Philips sur leur emplacement. Ça y est, le bricolage est terminé. Il ne vous reste plus qu’à reposer le capot et à resserrer les 10 vis qui le maintiennent en place.

Installation du système

En premier lieu, branchez votre ordinateur. Il est important et nécessaire que l’installation ne soit pas interrompue et il est donc absolument obligatoire de brancher votre MacBook pendant cette opération. Lorsque c’est fait, insérez la clé USB réalisée avec DiskMaker X et allumez l’ordinateur en restant appuyé sur la touche ‘alt’. Le système détectera automatiquement la clé (si ce n’est pas le cas, débranchez et rebranchez-la en maintenant toujours la touche ‘alt’) et vous proposera de démarrer sur celle-ci. L’écran suivant s’affichera alors (avec Installer OS X à la place de Réinstaller OS X) :

Suivez les instructions pour installer El Capitan sur le disque, acceptez le contrat de licence (obligatoire) puis choisissez le disque sur lequel le système sera installé. Il peut arriver que le SSD ne soit pas détecté.

  • En cas de disque non détecté :

Si le disque n’est pas détecté, vous pourriez avoir besoin de formater le SSD que vous venez d’installer. Pour cela, au menu des Utilitaires OS X choisissez Utilitaires de disque. Retrouvez votre disque dur et sélectionnez-le, puis cliquer sur Effacer dans la barre d’icônes au-dessus. Donnez un nom à votre disque (par défaut, Macintosh HD sur les systèmes Apple) et laissez les deux options suivantes telles quelles (Format : OS X étendu (journalisé) ; Schéma : Table de partition GUID). Cliquez sur Effacer.

Celui-ci est dorénavant prêt à être utilisé. Fermez l’Utilitaire de disque et dans le menu Utilitaires OS X, choisissez Installation OS X. Une fois l’installation lancée, l’ordinateur travaillera pendant 10 bonnes minutes puis redémarrera pour poursuivre l’installation. À la fin de ce processus, vous en aurez terminé de cette mise à jour majeure du matériel de votre MacBook :

Configuration : nos recommandations

Nous avons choisi pour notre ordinateur une configuration très confortable : un SSD de 750 Go et 8 Go de RAM. Il n’est pas nécessaire de prendre un SSD aussi volumineux, mais sachez tout de même qu’un SSD fonctionne de façon optimale lorsque 20 % du disque ou plus reste libre. L’installation d’OS X El Capitan pèse à elle seule 15 Go et entre vos applications, vos documents et vos jeux, un disque de 128 Go est un peu léger. Nous vous conseillons donc plutôt de prendre au moins un SSD de 250 Go, ce qui ne sera pas trop.

  • Configuration légère – Budget : 134€

On vous recommande :

  • Configuration optimale – Budget : 239€

On vous recommande :

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform