Clicky



Bons Plans

Trou noir : Sa taille remet en question la formation des galaxies ?

Publié le | Modifié le

Ce trou noir est impressionnant, car il a une masse qui équivaut à 17 milliards Soleil. Sa taille est assez atypique, car elle est totalement disproportionnée comparée à la galaxie hôte (1/4 du diamètre de la Voie Lactée).

En 2011, les scientifiques avaient découvert un trou noir qui paraissait impressionnant. Les mesures n’ont pas été confirmées, mais la masse correspondrait entre 6 et 37 milliards de fois celle de notre Soleil. Tenter de connaître parfaitement la dimension d’un trou noir est assez complexe, car les scientifiques n’ont fait qu’une centaine de calculs jusqu’à aujourd’hui. La nouvelle découverte, le trou noir NGC12777 pourraient être le phénomène le plus impressionnant jamais détecté. Sa taille qui est totalement disproportionnée comparée à celle de la galaxie pourrait tout à fait remettre en question les théories concernant la formation des galaxies. L’un des auteurs d’une étude publiée dans la revue Nature, Karl Gebhardt estime que ce trou noir « pourrait constituer le premier objet d’une nouvelle classe, les trous noirs galactiques. C’est vraiment une galaxie insolite ».

Des mesures incroyables

Les scientifiques pensaient que la formation des trous noirs dépendait de l’effondrement d’une grosse étoile. Il devait ensuite grandir au même rythme que la galaxie hôte. Mais NGC12777 est totalement à l’opposé de cette hypothèse puisque sa taille est bien trop importante par rapport à celle de la galaxie. Selon les scientifiques, il pourrait ainsi grandir plus rapidement sans que la galaxie puisse le suivre. Dans tous les cas, ils prévoient de mettre en place d’autres études. L’objectif étant de savoir si le trou noir a pu grossir indépendamment de la galaxie, ou est ce qu’il serait à l’origine d’un nouveau mécanisme. Ce dernier serait donc encore inconnu et NGC12777 pourrait permettre à la Science de découvrir un autre procédé.

Généralement, les trous noirs représentaient 0.1% de taille de la galaxie. Avec cette découverte, les scientifiques se sont rendu compte que NGC12777 représentait 14%. Remco Van Den Bosch du MPI indique que « plus d’un dixième de toute la masse de ce système est dans le trou noir ». Les scientifiques ont donc des difficultés à croire à ces mesures. Ils ont d’ailleurs vérifié pendant plusieurs mois avant de les publier. Ils ont donc utilisé de nombreux instruments pour proposer ces calculs. D’autres données concernant ce trou noir ont été transmises par l’équipe en charge de l’étude. NGC12777 se situe à 220 millions d’années-lumière de la Terre. Son centre serait également équivalent à 11 fois l’orbite de Neptune.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform