Clicky



Bons Plans

Dans trois jours l’atterrisseur Schiaparelli se posera sur Mars

Publié le

Après s’être séparé de la sonde TGO, l’atterrisseur européen Schiaparelli a commencé sa descente vers Mars. Dans trois jours il atterrira sur la planète rouge.

Hier, l’atterrisseur européen Schiaparelli a entamé sa descente en chute libre vers la surface de la planète Mars. Une première étape critique pour la mission ExoMars qui en comptera deux. Dans trois jours il se posera sur Mars. Après une frayeur des scientifiques qui ont pendant quelques instants eu quelques problèmes de communication avec la sonde TGO, qui transportait l’atterrisseur, l’opération se déroule comme prévue.

Mars : étape critique pour la mission européenne ExoMars

Après un voyage qui aura duré 7 mois, la sonde TGO (Trace Gas Orbiter) et l’atterrisseur Schiaparelli sont arrivés au niveau de la planète Mars. L’atterrisseur européen a entamé, hier, sa descente vers la planète rouge alors que la sonde a, elle, dévié sa trajectoire pour éviter la collision.

L’opération s’est jusqu’ici bien déroulée bien que les scientifiques aient été quelque peu inquiets. La sonde n’ayant, en effet, pas transmis pendant une heure après la séparation, les informations de télémesures permettant son diagnostic. « Tout est rentré dans l’ordre », déclarait finalement à l’AFP Jocelyne Landeau-Constantin, du Centre européen d’Opérations spatiales (ESOC) à Darmstadt en Allemagne. « Je ne peux pas dire que je n’étais pas du tout inquiet mais nous n’avons jamais perdu le signal avec la sonde. Et nous sommes entraînés à des situations bien plus méchantes », indiquait de son côté le directeur des opérations de vol d’ExoMars 2016, Michel Denis.

Une mission ambitieuse

L’Europe joue gros sur cette mission en voulant prouver qu’elle a les moyens technologiques et la maitrise pour faire atterrir un engin fonctionnel sur Mars. Ce n’est pas son premier coup d’essai. En 2003, la sonde européenne Mars Express avait largué un mini-atterrisseur Beagle 2 sur la planète rouge mais les scientifiques avaient aussitôt perdu sa trace. En fait, il s’était bien posé sur la planète mais ses panneaux solaires ne s’étaient pas déployés correctement. Il aura fallu attendre 2015 et une image d’une sonde américaine pour constater la source du problème.

La mission ExoMars a pour objectif de trouver des traces de vie actuelle et passée sur Mars. La sonde TGO va entrer en orbite et renifler l’atmosphère de Mars à la recherche de gaz. Une deuxième étape est prévue en 2020 avec l’envoi d’un rover pour forer la planète.

Source : lepoint.fr
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform