Clicky



Bons Plans

Très haut débit : Orange et SFR se disputent le déploiement de la fibre

Publié le
Des fibres optiques - Image d'illustration

Le plan voulu par l’Etat pour le déploiement de l’Internet à très haut débit dans notre pays est bouleversé par l'actuelle bataille que se livrent SFR et Orange.

SFR s’est déclaré prêt à déployer son réseau de fibre optique en parallèle de celui d’Orange et ce sans argent public. Un projet qui chamboule les règles définies par l’Etat dans son plan d’Internet à très haut débit et qui contrarie aussi Orange qui voit d’un mauvais œil une telle concurrence sur les agglomérations qu’il s’était vu octroyées. Cette confrontation pourrait obliger l’Etat à faire des concessions.

Orange et SFR s’écharpent sur le déploiement de la fibre

Il y a quelques jours, SFR lançait une petite bombe qui fragilisait le plan défini par l’Etat dans le cadre du déploiement de la fibre optique pour l’Internet à très haut débit. L’opérateur au carré rouge se disant disposé à déployer la fibre optique sur l’ensemble du territoire d’ici 2025 et ce, sans financement public.

Dans le cadre du plan décidé par l’Etat, Orange se voyait attribuer, par exemple 90% des villes et agglomérations de taille moyenne et SFR les 10% restants. En menaçant de déployer son propre réseau de fibre optique en parallèle de celui de l’opérateur historique, SFR a fragilisé les plans de l’Etat qui a déjà commencé à investir dans des réseaux avec les collectivités locales. Beaucoup estiment cependant que cette déclaration fracassante est un coup de bluff de la part de SFR.

Une déclaration qui pourrait contraindre l’Etat à négocier

Mis hors jeu par le revirement de SFR, l’Etat pourrait être contraint à négocier et lâcher du lest. Le risque de doublons avec les réseaux des collectivités est difficilement acceptable.

Julien de Normandie, le secrétaire d’Etat à la cohésion des territoires, interrogé par nos confrères du journal « Les échos », se refuse à voir le plan décidé à voler en éclats. Il s’est d’ailleurs déclaré disposé à faire des concessions : « L’Etat est prêt à faire des efforts mais uniquement si l’accélération définie avec les opérateurs est très clairement établie avec des investissements de leur part ».

Source : Les échos
Crédits Photos : Image libre de droits - Pixabay
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform