Clicky



Bons Plans

Thomas Pesquet : la preuve par le selfie

Publié le
Le selfie de Thomas Pesque publié sur son compte Twitter.

L’astronaute français Thomas Pesquet, qui se trouve actuellement dans la station spatiale internationale, a répondu, avec humour, aux adeptes de théories du complot.

La toile regorge de théories du complot, certaines bien étayées d’autres particulièrement farfelues. Les adeptes de ces théories sont souvent très actifs sur Internet, notamment dans les commentaires et les forums. Parmi ces théories complotistes, l’une d’entre elle a retenu l’attention de Thomas Pesquet, notre astronaute national, qui a souhaité démonter cette théorie par l’image.

Non Thomas Pesquet n’est pas dans un hangar

Parmi les théories complotistes en vogue sur internet, beaucoup remettent en cause la présence d’homme sur la lune ou encore l’existence de la Station Spatiale Internationale (ISS), assurant que les clichés sont réalisés par une équipe de la Nasa se trouvant, avec les astronautes, dans un hangar quelque part sur terre.

Photomontage attribué à tort à l’astronaute français destiné à prouver que l’ISS n’existe pas.

Un faux selfie grossier, attribué à Thomas Pesquet et publié sur le compte Instagramm de « thedarkpixel » il y a quelque mois, avait, entre autre, apporté de l’eau au moulin de groupes de complotistes qui y voyaient là une preuve que l’ISS n’existe pas et que les images étaient tournées depuis un hangar secret de la NASA.

La réponse pleine d’humour de Thomas Pesquet

Afin de mettre fin à ces théories, l’astronaute français a publié, jeudi soir, une preuve par le selfie qu’il se trouve bien à près de 400 km au dessus de nos têtes. L’astronaute, grand adepte des réseaux sociaux, a ajouté une touche d’humour en joignant à son cliché le message suivant : « Voilà pour les fans de la théorie du complot persuadés qu’on est dans un hangar sur Terre… À – que cette photo soit truquée aussi 😉 #troll ».

Pas certain cependant que ce selfie fasse taire les adeptes de théories du complot qui évoquent des scénarios rocambolesques pour prouver que les photos envoyées depuis l’espace sont des fakes. Dans les heures qui ont suivi d’ailleurs, un photomontage, vulgairement retouché, tentait de remettre en cause le selfie.

Crédits Photos : Capture d'écran du compte Twitter de Thomas Pesquet
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform