Clicky



Bons Plans

The Mist : notre avis sur un premier épisode agréablement brumeux

Publié le | Modifié le
The Mist

Après un film, le roman The Mist de Stephen King arrive au format série sur Spike. Voici notre critique du premier épisode, efficace.

En cette période de canicule vous prendrez bien une petite brume rafraichissante ? Non ? Vous avez raison. En tout cas si vous habitiez dans la petite ville américaine où se déroule la série The Mist, vous auriez tout intérêt à rester en intérieur et à éviter l’étrange et épais brouillard qui a envahi les rues et masque “quelque chose” qui tue tout ce qu’elle croise.

Une nouvelle adaptation de Stephen King qui démarre bien

Énième adaptation d’un roman de Stephen King, déjà adapté en film en 2007 par Frank Darabont par ailleurs, The Mist a démarré cette semaine sur Spike. Composée de 10 épisodes, la première saison se propose donc d’adapter une nouvelle fois l’auteur toujours aussi présent à l’écran avec dernièrement Under the Dome et 11/22/63 et prochainement The Dark Tower au cinéma. Les oeuvres issues des écrits de l’américain étant de qualité variable, il y a de quoi s’interroger sur celle-ci.

Comme dit en intro, l’intrigue se déroule dans une petite ville où tout le monde se connait et qui se retrouve du jour au lendemain complètement engloutie dans un brouillard probablement tout sauf naturel. Les différents habitants se retrouvent bloqués là où ils sont sous peine de mourir dans la brume qui masque un phénomène ou une créature qui semble particulièrement portée sur l’assassinat violent. Bien entendu, la plupart des personnages avaient déjà des soucis avant l’arrivée de cet élément qui tombe spécialement mal.

Mélange d’horreur et de psychologie, The Mist prend intelligemment son temps dans son premier épisode pour introduire ses personnages principaux avant l’arrivée de la brume. Les relations compliquées entre la plupart, les secrets de certains et un casting aux personnalités variées (mais pas forcément très originales malheureusement) font que l’intérêt du spectateur est instantanément capturé. La réalisation extrêmement propre ne dénature pas tout ce travail de mise en place bien rythmé et, à moins d’avoir déjà lu le livre ou vu le film, la curiosité doit normalement être piquée rapidement.

Au coeur de la série de Christian Torpe (Rita), le casting notamment composé de Alyssa Sutherland (Vikings), Morgan Spector (Boardwalk Empire), Danica Curcic (Bron), Luke Cosgrove (Shuga), Isiah Washington Jr. (The Wire) ou encore Frances Conroy (American Horror Story), fait jusqu’ici son job et devrait plaire aux connaisseurs de séries. Si The Mist reste sur la route empruntée dans ce premier épisode, les amateurs de drames humains où le principal ennemi n’est peut-être pas l’élément perturbateur, mais bien l’Homme lui-même devraient être servis.

The Mist : notre avis

Très peu friand d’horreur et encore moins de jump scares (présents mais peu nombreux pour le moment), à l’origine je ne comptais regarder le pilote de The Mist que dans un souci d’écrire cette critique (après tout, nous l’avons placée dans notre guide des nouvelles séries prometteuses de cet été) et m’arrêter là. Pourtant, force est de constater que j’ai envie de voir la suite. Pour éclaircir le mystère autour de la brume bien entendu, mais aussi voir comment les relations entre les personnages obligés de se côtoyer ou au contraire séparés les uns des autres vont évoluer au fil des épisodes. Ne reste qu’à espérer que la suite sera au niveau du pilote et que le syndrome Under The Dome (un pilote excellent et une suite catastrophique) ne reviendra pas gâcher le reste du show.

Crédits Photos : Spike
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform