Clicky



Bons Plans

Test Sony Xperia Z3

Le rythme de sortie des Sony Xperia est affolant. Le but est la quête de la perfection, mais avec un prix à payer : de petites évolutions.

| Modifié le 20 novembre 2015 à 15h04
Test Sony Xperia Z3

Note

  • Apparence extérieure
    8
  • La qualité de l’écran
    9
  • Logiciel embarqué
    10
  • Photo et vidéo
    9
  • Jeux et divertissement
    9
  • Son et musique
    8
  • Autonomie
    10

Avantages

Fluidité exemplaire
Interface Sony réussie
Plus petit et plus fin que le Z2
Prix en baisse
Excellente autonomie
fonctions photo et vidéo

Inconvénients

Les 4 coins en plastique
Où est le casque à réduction de bruit du Z2 ?
On reste en full HD
Trop d'espace perdu au-dessous et au-dessus de l'écran

Apparence extérieure

Ayant trimballé le Xperia Z2 dans la poche depuis le printemps 2014, le passage au Z3 s’est fait naturellement mais j’ai très vite remarqué les différences. Tout d’abord le bon coté. Le Z3 est plus petit sue le Z2, pas de beaucoup, mais de l’espace a été gagné sur la coque extérieure, qui est légèrement plus arrondie, et sur le bezel, l’espace perdu entre l’écran et le bord du smartphone.

Le Z3 corrige également en partie l’un des défauts du Z2 : beaucoup d’espace non utilisé en haut et en bas de l’écran. On est encore loin du LG G3 et du Samsung Galaxy Note 3 (qui a même un écran plus grand), mais l’espace est largement plus optimisé que sur l’iPhone 6 Plus.

Par rapport au Z2, on gagne donc en encombrement, mais aussi en épaisseur. Là aussi, cela se joue à quelques dixièmes de millimètres, mais le Z3 est plus fin.

Seul regret : les quatre bords du Z3 sont en plastique. C’est assez choquant après le tout métallique du Z2, mais Sony nous indique que le choix du plastique s’est imposé dans le but de protéger les extrémités du smartphone. Il est vrai que vue sa taille, on va préférer le glisser dans sa poche sans coque de protection, alors autant le protéger au mieux. En revanche, l’avant et l’arrière sont toujours constitués d’une belle dalle de verre, qui lui confère toujours une longueur d’avance sur ses concurrents, tout en plastique.

Un défaut malgré tout, déjà présent sur le Z2, la trappe du la carte Nano sim est très fragile. Un conseil : faites très attention, en retirant le tiroir pour y poser votre carte. Bizarrement, celle-ci ne se trouve plus du même coté que la carte Micro SD.

Pour conclure sur l’apparence extérieure : il est plus fin que le Z2, toujours très agréable à tenir en main et toujours d’un aspect haut de gamme, les faces avant et arrière en verre trempé y sont pour beaucoup. Espérons que Sony conserve ces éléments dans les prochaines versions.

La qualité de l’écran

L’écran du Z2 était déjà excellent, le Z3 l’est encore plus. Sony pioche dans ses technos maison pour apporter ses innovations au niveau du traitement de l’image développées pour ses téléviseurs Bravia et les adapter sur ses smartphones Xperia. Le Z3 propose ainsi une dalle IPS Triluminos dont le contraste et la luminosité ont été encore renforcés. Il bénéficie même d’un genre d’overclocking de la luminosité pour être encore plus lisible en plein soleil. Si l’effet ne saute pas aux yeux, on ne peut nier que lire l’écran à l’extérieur est plus facile qu’avec le Z2.

_DSC2695

Globalement, que ce soit sur le contraste, le rendu des couleurs ou la luminosité, l’image du Z3 est donc encore meilleure que sur le Z2. Et en comparant les deux côte à côte, la différence est facilement notable.

_DSC2708

Soyons honnête, le QHD sur un portable de 5,5″ est aussi utile que des pneus neige à Malaga en été. On n’en voudra donc pas à Sony d’avoir préféré améliorer la qualité de l’écran full HD du Z2 plutôt que de passer à du QHD comme sur le LG G3 et le Samsung Galaxy Note 4.

Logiciel embarqué

Naviguer dans l’interface d’un Sony Xperia est une vrai bonheur pour plusieurs raisons. Tout d’abord, on sait que le smatphone tourne sous Android, ici en version 4.4.4, mais la surcouche constructeur est tellement customisée que l’on se croirait presque sur un OS à part entière. Toutes les applis et fonctionnalités de Android sont là, mais bien dissimulées derrières des alternatives proposées par Sony, et ce grâce à son univers One Sony.

_DSC2648

Pour la musique, la video, le jeux, Sony a toujours une proposition d’applis ou de catalogue  pour rendre l’expérience encore plus immersive dans son univers. Walkman, Music Unlumited, Sony Store, PlayStation Mobile, etc… malgré cette surcoupe omniprésente, qui se retrouve aussi dans l’intégralité des menus de paramètre, la navigation se fait toujours avec une fluidité exemplaire. Je n’ai jamais été face au moindre ralentissement. On peut expliquer cela avec le processeur Snapdragon 801, boosté à 2,5 gaz, et surtout les 3 Go de ram embarqués.

Sans doute la meilleure surcouche Android du marché

Sony en a profité pour ajouter des bonnes idées de navigation avec un menu latéral permettant d’accéder à des raccourcis supplémentaires. Là aussi, cet ajout ne se fait pas au détriment du confort de navigation.

L’interface Sony, couplée à un excellent équipement hardware nous donne un résultat parfait. Je n’hésite pas à lui mettre la note maximale pour la partie logicielle du Z3.

Photo et vidéo

Si vous aimez les poissons et les dinosaures, vous allez adorer le Z3. Pour les gens normaux, sachez que le Z3 ne peut pas cacher son coté asiatique, et il est donc impossible de passe à coté des petits gadgets logiciels qui ne vont pas intéresser 95% des utilisateurs. Cher monsieur Sony, on a bien compris que vous maîtrisez bien la réalité augmentée, mais il n’est pas nécessaire de nous proposer de créer un univers rempli de plantes préhistoriques lorsque l’on veut prendre des photos. L’appareil photo et vidéo propose en effet de très nombreux plugins intégrés pour faire des photos originales, mais vous ne les utiliserez jamais.

En revanche, il est intéressant de noter que Sony apporte une nouvelle fonctionnalité réellement innovante : le contrôle multicam. En clair, depuis un Z3, vous pouvez contrôler divers appareils connectés en bluetooth et insérer la source video de ces mêmes appareils sur l’écran de votre appareil. Le but est de créer une vidéo ou plusieurs sources différentes, toujours en provenance d’appareils Sony, s’ajoutent à votre vidéo principale., mais avec des angles différents. J’ai testé avec deux Z3 ça marche parfaitement bien. Mais on peut aussi le faire avec un QX10 ou QX100, les objectifs autonomes pour smarpthones, et bien sur des appareils photos de la marque comme le tout dernier RX100-III. Si vous voulez voir ce que ça donne, ne manquez pas notre vidéo de test du Z3.

En vidéo, le Z3, comme le Z2, permet de filmer en 4K. Mais attention, et l’appareil vous préviendra lui-même lorsque vous lancez une tournage en 4K, le Z3 chauffe beaucoup, sans doute beaucoup trop et beaucoup trop rapidement. Il en est de même pour la plupart de taches gourmandes comme le jeu video. Et si le Z3 est trop chaud, il peut tout simplement refuser de lancer l’appareil photo.

Malgré ce désagrément, le Z3 est excellent en photo et en vidéo. Son stabilisateur Steadyshot, encore une innovation maison, est l’un des meilleurs que j’ai pu voir sur un smartphone, et que ce soit en photo ou un vidéo, il sera très rare de rater une photo pour avoir bougé pendant la capture.

Cher monsieur Sony : n’abandonnez jamais le bouton dédié à l’appareil photo

A noter également : la possibilité de passer d’un mode photo entièrement automatique à un mode manuel où vous pourrez tout régler. Là aussi, le bénéfice d’avoir des propositions autres que les solutions proposées par Android est un réel atout sur ce smartphone.

_DSC2735 _DSC2724

Dernier détail, qui est pour moi un avantage évident sur les Sony Xperia : la présence d’un bouton dédié pour lancer l’appareil photo et déclencher. Cela paraît être un détail, mais je ne me souviens pas d’un autre smartphpone où il soit possible de sortir son appareil de la poche et de lancer l’appareil photo sans regarder où l’on pose ses doigts. C’est pour moi le plus gros avantage du Z3 face à tous ses concurrents. Le lancement de l’appareil est d’ailleurs ultra rapide. Il suffit de laisser son doigt appuyé 1 seconde, et l’appareil est prêt à shooter. Bravo Sony, n’abandonnez jamais ce bouton !

Jeux et divertissement

Le Z3 est équipé d’un solide couple cpu/gpu/ram. Le Snapdragon 801 à 2,5 ghz, le chipset Adreno 330 et 3 Go de Ram : une combinaison idéale pour être à l’aise dans toutes les tâches multimédias auxquelles vous le soumettrez.

C’est tout d’abord le cas dans les jeux. Tous ceux que nous avons testés sont fluides, quasiment aucun ralentissement à noter, y compris dans le très gourmande Real Racing 3.

Et il en est de même pour les applications du quotidien où l’on supporte mal une fluidité approximative, comme les applis de cartes ou de navigation web. Là aussi, la fluidité est impeccable. J’ai retrouvé le même que sur le Samsung Galaxy Note 3, qui reste pour moi la référence en terme de fluidité au quotidien.

Remote Play : les jeux PS4 sur votre smartphone

Pour les jeux, le Z3 est donc parfait, mais ce n’est rien à coté de de ce qui vous attend pour bientôt…

Si vous jouez sur PS4, et si vous avez une PS Vita, vous êtes d’une part fan de jeux video, mais vous devez surtout apprécier l’univers PlayStation. Et dites-vous que vous allez pouvoir prolonger l’expérience si vous avez un Z3. En effet, à la surprise générale, lorsque Sony a présenté le Z3 à Berlin début septembre, le marque japonaise a présenté le Remote Play sur smartphone et tablette. De la même manière qu’il est déjà possible de le faire sur la PS Vita, il sera bientôt possible, de jouer à des jeux PS4 sur son smartphone ou sa tablette Sony. Techniquement, il faudra bien sûr posséder une PS4 et être à portée de réseau wifi de la la console. Et une fois, les deux appareils connectés, vous pourrez déporter l’affichage de la console sur l’écran de votre Z3, Z3 compact ou Z3 tablet. En plus, de jouer sans avoir besoin d’allumer sa télé, il sera possible de passer d’un écran à l’autre quand bon vous semble. Cette fonctionnalité n’est pas encore disponible en ce début octobre, et Sony nous la promet pour novembre, via une mise à jour sur la PS4.

A ce sujet, on peut trouver assez étonnant que le Remote Play n’ait pas été mis en place sur le Z2 qui tourne sous le même processeur et avec la même quantité de ram. Mais mon petit doigt me dit que jouer en remote play sur d’autres smartphones et tablettes Android serait possible. Un bidouiller ayant déjà trouvé une solution pour y parvenir…

Son et musique

Généralement, je ne m’attarde pas sur ce point en testant un smartphone, mais je fais cette fois-ci une exception. Pour du bon, et du moins bon. Tout d’abord, ce qui est bon. L’interface d’écoute de musique est excellente. L’appli Walkman est confortable et il est possible d’accéder à de nombreux réglages pour le son. Sony possède la marque mythique Walkman, qui se résume aujourd’hui à une partie logicielle dans ses smartphones et quelques appareils dédiés à l’écoute nomade, mais beaucoup plus populaires.

Mon Walkman est autoreverse

De plus, Sony travaille depuis longtemps à démocratiser la musique en haute définition. Sony est l’inventeur du SACD, le Super Audio CD, qui n’a jamais vraiment décollé. Plus récemment, Sony a lancé le standard DC EEHX, qui permet d’upscaler du son classique vers de la haute résolution. Comme bien souvent avec du ré-échantillonnage qui promet une qualité supérieure à partir d’un source non haute définition, je ne me suis pas vraiment convaincu du résultat. En revanche, Sony a intégré un DAC, autrement dit un convertisseur Numerique/Analogique au cœur du Z3. Pour en profiter, il faudra un casque compatible. Mais là, on attend un niveau de son exceptionnel, si les sources sont bien-entendu en son haute définition.

_DSC2710

Sur un autre domaine, mais toujours en rapport avec nos oreilles, Sony propose, comme sur le Z2, un système de réduction de bruits ambiants. Il faudra brancher un casque adapté sur la prise casque, toute la partie électronique du système de réduction de bruit se trouvant dans le smartphone. Mais, Sony a fait une erreur, et à mon avis, une grosse erreur. Le casque en question n’est pas vendu avec le Z3, alors qu’il l’était avec le Z2. Sur Twitter, je me suis permis d’interpeler Sony à ce sujet, qui m’a répondu « Nous avons déjà tous plein de casques à la maison, n’est-ce pas ? » Certes. Mais indique que le prix de vente du Z3 est à la baisse par rapport au Z2, mais ne pas intégrer les mêmes accessoires, et un peu chiche…

Autonomie

S’il est un domaine dans lequel Sony fait des merveilles, c’est bien l’optimisation des batteries de ses appareils électroniques. Le fameux concept Stamina, qui existe depuis très longtemps (j’ai eu plusieurs walkmans à cassettes possédant le mode Stamina) est également présent dans les smartphone Xperia. Disons le tout de suite, le Xperia Z3 propose l’une des meilleures autonomie sur mobile, à l’heure ou nous écrivons ce test. Ni le Nokia Lumia 1520, ni l’iPhone 6 Plus, ne durent plus longtemps.

Le Xperia Z3 est un vrai chameau (et c’est bien !)

En combinant les bonnes idées, comme le fait de couper les accès réseau lorsqu’il est en veille, et une excellente gestion de l’énergie dans l’ensemble des opérations courantes au quotidien, le Z3 à l’autonomie d’un chameau.

La aussi, une note maximale s’impose, car vous pourrez rester sans problème 2 jours complets sans avoir besoin recharger votre smartphone et si vous l’utilisez pour écouter de la musique, de la video, et surfer sur le web. Mais si votre utilisation est plutôt tournée vers les sms, les appels, et ce, de manière plus espacée, il est possible de pousser jusqu’à 3 jours en mode normal, voire même une bonne semaine en mode stamina. Je vous invite à faire des tests, c’est assez incroyable. Le Z3 est vraiment increvable.

Disponible ici

Notre prise en main vidéo

Note

  • Apparence extérieure
    8
  • La qualité de l’écran
    9
  • Logiciel embarqué
    10
  • Photo et vidéo
    9
  • Jeux et divertissement
    9
  • Son et musique
    8
  • Autonomie
    10

Avantages

Fluidité exemplaire
Interface Sony réussie
Plus petit et plus fin que le Z2
Prix en baisse
Excellente autonomie
fonctions photo et vidéo

Inconvénients

Les 4 coins en plastique
Où est le casque à réduction de bruit du Z2 ?
On reste en full HD
Trop d'espace perdu au-dessous et au-dessus de l'écran
Test produits
Longform