Clicky



Bons Plans

Test Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre

Avec Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre, Ubisoft aborde avec justesse et talent un sujet trop peu traité dans le jeu vidéo.

Test Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre

Note

  • Scénario
    8
  • Gameplay
    7
  • Technique
    9

Avantages

- Sublime, tant visuellement qu'au niveau de la bande-son
- Accessible à tous
- De chouettes personnages
- Un vrai cours d'Histoire condensé
- De l'humour et de la caricature...

Inconvénients

- ... qui parfois dédramatisent un peu trop la situation
- Des puzzles trop simples et assez répétitifs
- Aucune rejouabilité

Introduction

En parallèle du centenaire de la Première Guerre Mondiale, Ubisoft Montpellier sortait le 25 juin dernier Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre.

Le jeu, disponible autour des 15 euros en dématérialisé sur PC, PS3, PS4, Xbox 360 et Xbox One, se veut aussi ludique qu’éducatif et ose des choses trop rarement vues dans le jeu vidéo, notamment de la part de gros studios.

Émile et le chien Walt

Émile et le chien Walt

Scénario

Dans Soldats Inconnus, le joueur incarne tour à tour 4 personnages dont les routes vont se croiser et se séparer durant le conflit entre 1914 et 1918. Émile, tout d’abord, qui se voit rapidement mobilisé pour aller combattre sur le front ouest. Il est le père de Marie, mariée à Karl, un Allemand qui devra quitter la France et leur ville de Saint-Mihiel au début de la guerre pour rejoindre les forces de son pays. Sur sa route, le Français Émile croisera un Américain du nom de Freddie avec qui il se liera d’amitié. Ces héros croiseront enfin la route de Anna, une infirmière belge prête à aider les victimes de la guerre, quel que soit leur camp. Impossible aussi de ne pas citer Walt, un attachant chien de guerre qui tiendra souvent compagnie aux personnages.

Raconter des histoires dans l’Histoire

Au travers de quatre chapitres (un cinquième arrivera peut-être plus tard, en DLC ?), Ubisoft Montpellier nous raconte l’histoire souvent tragique, mais toujours touchante de ces personnages, sans oublier l’Histoire avec un grand « H ». Au fur et à mesure que le joueur progresse dans les niveaux, il débloque automatiquement (ou en ramassant des objets cachés) des blocs de textes concis sur de nombreux éléments de la guerre. Les tranchées, les objets du quotidien des soldats, l’arrivée des tanks dans le conflit, la gestion de l’approvisionnement à l’arrière, des batailles célèbres… de très nombreux aspects sont traités et peuvent être consultés ou passés à loisir. Soldats Inconnus est un véritable cours d’Histoire vidéoludique sur la Première Guerre Mondiale, un genre et une époque clairement sous représentés dans le jeu vidéo.

Anna

Anna

Gameplay

Mais pour éviter que ce cours d’Histoire ne soit pas aussi pénible à endurer que pouvaient l’être vos cours au collège et au lycée, Ubisoft propose un gameplay mêlant aventure et point & click allégé. Rien à voir avec un Monkey Island où il faut mélanger des objets improbables pour obtenir un résultat dans un tableau immense, ici les niveaux sont relativement petits et les objets avec lesquels il est possible d’interagir peu nombreux. Les joueurs avertis n’éprouveront que très rarement des difficultés à résoudre les puzzles proposés (d’autant que les mécaniques sont un peu répétitives), tandis que les joueurs occasionnels devraient réussir sans mal à prendre en main un jeu pensé pour tous. Les solutions pour arriver au bout d’un tableau sont généralement uniques et un système d’indices bien pensé est là pour aider en cas de difficulté.

Un gameplay simple pour toucher le plus grand nombre

Ces passages où il faut résoudre des  « énigmes », qui forment la partie centrale du jeu, sont régulièrement coupés par des scènes où le gameplay est différent. Ici un passage où il faut se déplacer sans se faire remarquer ou en évitant des tirs, là une séquence de conduite où il faut slalomer entre les dangers sur la route, ou encore ici une séance de QTE pour soigner un soldat… Ubisoft varie agréablement les approches. Malgré cette alternance, la petite durée de vie du titre (entre 4 et 6h selon votre vitesse de lecture et de réflexion) est au final un bon point en plus d’être adaptée à son prix. Plus long aurait probablement été de trop, et ce, malgré les autres grandes qualités du titre. Cette simplicité et répétitivité dans les mécaniques et l’avancée empêchent également une réelle rejouabilité.

Freddie et Émile

Freddie et Émile

Technique

Propulsé par le moteur maison UbiArt Framework, la solution derrière les très jolis Rayman Origins, Rayman Legends et Child of Light, Soldats Inconnus est une réussite visuelle absolue. La patte bande dessinée, la direction artistique et les animations font plaisir aux yeux, tandis que les décors arrivent à varier suffisamment malgré le thème. L’aspect sonore est également une réussite. La bande-son est excellente, tant dans ses moments intenses que calmes, et les dialogues minimalistes des personnages, adaptés en fonction des nationalités et couplés à des bulles, fonctionnent.

Un jeu qui a du chien

Pour venir en soutien de cette maitrise technique incontestable, la narration (assurée par l’agréable voix française de Bilbon dans Le Seigneur des Anneaux) et la mise en scène sont également irréprochables. Seul petit bémol pour chipoter, si les quelques passages humoristiques et le dessin souvent caricatural fonctionnent très bien, ils viennent parfois un peu trop désamorcer un moment dramatique duquel il est alors facile de se détacher. Certains trouveront cela préférable, d’autres trouveront ça dommage.

Un passage dans un tank

Un passage dans un tank

Trailer de lancement

 

Conclusion

Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre est une réussite, tout simplement. Malgré son gameplay un peu simpliste qui pourrait refroidir les ardeurs des plus gros joueurs en quête de challenge, Ubisoft Montpellier signe ici un jeu comme on en voit que trop peu. Le studio touche non seulement avec brio à une période trop peu abordée dans le jeu vidéo, mais surtout le format de son jeu s’approche suffisamment d’un Serious Game sans en être un pour proposer divertissement et pédagogie au plus grand nombre.

En plus de donner un cours d’Histoire qui n’empêchera pas les moins intéressés de jouer, mais qui donnera assez d’informations aux plus curieux, Ubisoft parvient à raconter des histoires fictives poignantes grâce à des personnages touchants et à une technique irréprochable. Si le but du studio est ici que l’on n’oublie jamais cette période noire de notre histoire, il est certain que Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre est un jeu qu’il sera difficile d’oublier et dont bien des studios devraient s’inspirer.

La bande au complet

La bande au complet

Note

  • Scénario
    8
  • Gameplay
    7
  • Technique
    9

Avantages

- Sublime, tant visuellement qu'au niveau de la bande-son
- Accessible à tous
- De chouettes personnages
- Un vrai cours d'Histoire condensé
- De l'humour et de la caricature...

Inconvénients

- ... qui parfois dédramatisent un peu trop la situation
- Des puzzles trop simples et assez répétitifs
- Aucune rejouabilité
Test produits
Longform