Clicky



Bons Plans

Test Nokia Lumia 1020

Le Nokia Lumia 1020 est le premier mobile équipé d’un capteur 41 Mpx ! Est-ce vraiment le meilleur photophone ?

Pierre-Edouard Laurent
Test Nokia Lumia 1020

Note

  • Design
    8
  • Processeur
    7
  • Photos et vidéo
    9
  • Ecran
    8
  • Applications
    4
  • Batterie
    8

Avantages

Excellente qualité photo et vidéo
Stabilisation optique
Ergonomie générale

Inconvénients

Logithèque limitée
Absence de connecteurs USB 3.0

Préambule

Le Nokia Lumia 1020 est commercialisé après l’annonce du rachat de Nokia par Microsoft. Aussi, ce mobile représente « The new hope » pour le californien pour imposer son OS et au scandinave pour retrouver le succès d’antan. Par ailleurs, le Nokia Lumia 1020 est le premier téléphone équipé d’un capteur supérieur à un appareil photo ordinaire.

Avec 41 millions de pixels, ils tutoient et même supplante, dans les spécifications techniques, les meilleurs reflexs professionnels. Encore une révolution dans le mobile ? Le Nokia Lumia 1020 est-il vraiment l’appareil photo avec un téléphone mobile ?

Design

Epaisseur Nokia Lumia 1020 et iPhone 5

On aime ou on n’aime pas mais le design des Windows Phone Nokia et plus particulièrement ce Lumia 1020 se distingue de la pléiade de smartphones actuels. La coque n’est certes pas en métal, mais le plastique mate dénote une certaine solidité et même un look haut de gamme.  Nous avons testé un modèle avec une coque blanche mais le mobile existe aussi en jaune et en noir. La comparaison avec un iPhone 5C vient immédiatement à l’esprit. Nous préférons le Nokia qui semble moins sensible aux éraflures et globalement plus élégant.

La tranche droite abrite un double bouton de contrôle du volume, le bouton de puissance et celui dédié à la prise de photos. La prise de casque est en haut de l’écran, le port micro-USB est à l’inverse en bas. Quant à son poids (158 g), ce smartphone est à peine plus lourd que ses homologues. En usage téléphone ou internet, nous n’avons pas été gênés par cet embonpoint.

Processeur

Comme bon nombre de smartphones actuels, le Nokia Lumia 1020 est motorisé par un Qualcomm Snapdragon S4. Ce processeur est, rappelons-le, double-cœur et cadencé à 1,5 GHz. En navigation dans les menus, surf sur le web, nous n’avons pas perçus de ralentissement. Windows Phone 8 fonctionne à merveille.

Connectivité

En plus d’un module de communication mobile classique 3G/HSDPA, ce Nokia Lumia 1020 supporte les réseaux de 4e génération (norme LTE). Pour télécharger de lourds fichiers multimédia, accéder son cloud ou surfer à très grande vitesse, ce mobile assure sans broncher.

Evidemment, il intègre une puce WiFi (norme a, b, g et n) pour se connecter chez soi ou sur un hotspot. En prime comme sur les derniers Blackberry ou Samsung, une puce NFC (communication à courte distance) équipe ce smartphone.

Pour recharger ou transférer des fichiers en mode filaire, il faudra se contenter d’un port USB 2.0. Nokia n’a pas jugé nécessaire de passer à l’USB 3.0 malgré les lourdes photos et vidéos générées avec le capteur 41 mégapixels.

Nokia Lumia 1020 microUSB

Photos et vidéo

Les derniers chiffres du cabinet GFK montre que le téléphone remplace de plus en plus l’achat d’u appareil photo. Les fonctions propres aux compacts (stabilisation, zoom, fonctions évoluées…) se retrouvent de plus en plus dans les mobiles haut de gamme.

Pourquoi autant de pixels ?

Alors qu’Apple mise sur la qualité du capteur et des fonctions associées, Nokia continue de jouer à la course aux pixels. Pas vraiment en fait. Certes, le capteur mesure 1/1,5 pouces pour une définition de 41 millions de pixels. Quand on sait que le meilleur capteur d’un reflex pro –Nikon D800 – culmine à 36,3 millions de pixels, on peut s’interroger sur la nécessité et l’usage d’un tel capteur. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, vanter les 41 millions de pixels n’est pas un simple argument commercial. C’est bien un réel avantage. Avec un maillage de photodiodes (équivalent des pixels pour un capteur de caméra) 4 fois plus élevé qu’un mobile de moyenne gamme, la qualité numérique de la photo est plus précise. Si le capteur est un 41 Mpx, la taille des photos est dans la quasi-totalité des cas (en fonctions des options) de 7712×4352 pixels, ce qui revient à disposer d’un appareil photo de 34 Mpx. 41 Mpx ou 34 Mpx, peu importe. L’idée n’est pas de réaliser des photos gigantesques mais de réduire les dimensions à partir d’une photo de grande qualité. De cette manière, le cliché serait meilleur que celui d’un capteur ordinaire.

A l’image des fichiers RAW (équivalent de négatifs numériques), ce n’est pas la photo en taille native (9 Mo en moyenne) qui est envoyée mais une « version light » 5 fois plus légère (3073×1728 pixels), équivalente à celle prise avec un photophone 5 mégapixels que l’on exploite et partage. Si la réduction de l’image provoque habituellement une dégradation de la qualité de l’image (destruction s’expliquant par l’emploi du format JPEG), ici la photo réduite possède exactement le même rendu visuel. Un habile algorithme détermine la couleur, sa saturation, sa luminance. D’ailleurs, envoyer une photo de 9 Mo serait sans intérêt et contraignant (en attendant la 4G vraiment partout) pour une consultation sur écran mobile (téléphone, mobile) ou même sur ordinateur.

Nokia Lumia 1020 et grip

Cette obsession d’être un appareil photo à part entière, remplaçant un compact se retrouve sous deux formes. D’une part, Nokia a eu l’intelligence de proposer un grip, une sorte de boitier plastique pour manipuler plus facilement son smartphone comme un appareil photo. Cet accessoire (70€ prix public) n’est pas juste une coque améliorée (avec bouton déclencheur) car comme les grips de reflexs, elle contient un accu, ici de 1020 mAh, soit 50% d’autonomie en plus. Un indicateur à LED (comme sur Macbook) signale l’épuisement de la batterie. D’autre part le Nokia Lumia 1020 sera le premier téléphone à proposer le format RAW. Avec ce type de fichier, les photographes amateurs ou même pro (pour la discrétion) auront accès à des fichiers brutes, laissant libre court à toutes les manipulations photographiques.

Le rendu des photos est bluffant

Quand les capteurs photos rendent des photos pâlichonnes, qui méritent de passer par Instagram ou Photoshop pour leur donner un aspect agréable, le Nokia Lumia épate avec un rendu qui a du peps dès le départ.

Et Carl Zeiss dans tout ça ?

Outre son capteur extraordinaire et surpuissant, le Nokia Lumia 1020 incorpore aussi une optique f/2.2 équivalent à 26mm en 24×36 avec plusieurs lentilles. Leur nombre et leur constructeur assurent la qualité de fabrication et surtout le rendu optique. C’est en effet l’historique société Zeiss qui se charge de la conception des lentilles. Rappelons que cette firme germanique travaille (ou a travaillé) avec Hasselblad, Nikon ou Canon et collabore depuis longtemps avec Nokia. Si le capteur 41 Mpx s’occupe de la fidélité des couleurs, contraste et luminance, le rendu optique (la déformation des scènes, aberrations chromatiques ou géométriques…) relève des lentilles. Comme vous pouvez le voir (photo éclatée du capteur Lumia 1020), il existe 6 lentilles dans le minuscule boitier de la caméra. Malgré les progrès en fabrication de lentilles ou en miniaturisation électronique, la caméra occupe plus de place que sur les autres smartphones, ce qui explique la légère excroissance au dos du mobile.

capteur PureView Zeiss

Par ailleurs, Nokia est l’un des premiers à proposer une stabilisation mécanique de l’image. Comme le zoom numérique (interpolation numérique), la stabilisation numérique consiste à utiliser un programme qui détecte les mouvements et « lisse » les mouvements pour un rendu fluide et linéaire. En théorie, c’est merveilleux, en pratique, ça ne marche pas très bien. Avec le Lumia 1020, des minuscules moteurs corrige les tremblements pour un rendu agréable en visionnage. Mais contrairement aux systèmes de stabilisation optique concurrents, ce n’est pas une lentille qui est déplacée mais bien le bloc de lentilles entier. La qualité optique n’est donc presque pas dégradée avec le Lumia 1020.

Nokia Lumia 1020, capteur photo

La technique, c’est bien, mais en pratique ?

En pratique, la qualité photo et vidéo est exceptionnelle. Les esprits chagrins critiqueront que les couleurs sont un peu trop saturées, que l’on sent le traitement numérique pour booster les clichés. Pour nous, l’image est belle en toutes circonstances… et c’est le principal. Avec un soleil éclatant, dans un musée, en paysage ou en macro, le capteur ne fait jamais défaut. Même sur d’autres écrans (tablette ou PC), les images « claquent ». Sans doute, le Nokia Lumia 1020 réalise les plus belles photos immédiatement. Plus besoins de bidouiller votre logiciel de retouche d’image ou ajouter un filtre bison d’Instagram pour faire de superbes clichés. D’ailleurs, ce mobile en propose déjà pléthore en photo et vidéo. Par rapport aux mobiles asiatiques, c’est agréable de prendre une photo en toute discrétion, sans entendre le son du déclencheur.

Que l’on soit photographe néophyte ou amateur, l’intérêt est de recadrer un cliché pour obtenir le meilleur cadre et rendu possible. Avec une ISO paramétrable (de 100 à 4000 ISO), la vitesse débrayable, un bracketing, un mode macro à 15cm on a vraiment l’impression d’avoir un appareil photo entre les mains. En mode panorama ou en faible lumière (pénombre, concert…), les clichés sont superbes. En vidéo, en Full HD 24, 25 ou 30 fps la qualité est toujours extraordinaire, proche d’une GoPro. Le zoom 3x en photo et 6x en vidéo n’est pas synonyme de perte de qualité grâce à la haute résolution du capteur et au stabilisateur optique. Evidemment, le Samsung Galaxy S4 Zoom (avec son zoom optique 10x stabilisé) est meilleur pour dénicher les détails mais également plus lourd et encombrant.

Lumia 1020 photo originale

Nokia Lumia 1020, mode panorama

Nokia Lumia 1020, mode panorama

Capacité et Son

Avec son look unibody comme un iPhone, le lecteur de microSD a été évincé. Il faudra donc se contenter des 32Go de mémoire de stockage inclus dans le Nokia Lumia 1020. Mobile Windows oblige, vous bénéficiez de 7 Go de stockage gratuit sur le cloud Microsoft (SkyDrive). Avec le haut-parleur intégré (sur la tranche basse) ou les écouteurs le son est correct et même bon en conversation.

Pour la musique ou les vidéos, si l’on est mélomane, il est préférable de trouver une enceinte ou d’autres écouteurs. Bon point : même avec le volume au maximum, le haut-parleur ne sature pas.

Ecran

Nokia Lumia 1020, Samsung Galaxy Note 3, iPhone 5 de face

Avec son écran de 4,5’’, le Nokia Lumia 1020 se positionne dans le segment haut de gamme des smartphones. Sa résolution de 1280 x 768 pixels est plus faible que ses concurrents mais avec une densité de 334ppp. La technologie AMOLED offre un excellent contraste, des couleurs très (trop ?) vives avec des noirs profonds avec l’adjonction de la technologie ClearBlack. Pour afficher ses photos ou des vidéos, le visionnage est plaisant. Le temps de réponse (pour les jeux vidéo notamment) n’est pas à la traine grâce à PureMotion. On regrette juste que la luminosité maximale soit en retrait par rapport à un smartphone récent.

Applications

C’est peut-être là où le bât blesse. Windows Phone est plutôt bien conçu pour un usage mobile mais les éditeurs peinent encore à migrer leurs applications sur l’OS de Redmond. Certes le SDK est plus efficace, le développement (notamment avec App Studio) est plus rapide mais le portail Windows Phone Store ne distribue que 160 000 apps contre 800 000 sur iOS ou Android.

Windows Phone Store : 160 000 apps. Android ou iOS : 800 000 apps. Google a rattrapé son retard face à Apple mais Microsoft peine.

 

Certes Twitter ou Facebook sont présents (et heureusement) mais il est difficile de trouver des applications intéressantes ou populaires. Nokia Pro Camera est intuitif et efficace pour prendre des photos ou vidéos mais il n’y a pas que la photo/vidéo dans un smartphone.

Vitesse

Motorisé par le désormais populaire processeur Qualcomm Snapdragon S4 palpitant à 1.5 GHz, Windows Phone 8 tourne comme une Formule 1 sur le Nokia Lumia 1020 avec les 2Go de mémoire vive. Avec plusieurs applications en tâches de fond, nous n’avons pas constaté de lags.

Batterie

Nokia Lumia 1020 et sa boite

Malgré la « petite » batterie Lithium-Ion de 2000 mAh, Le Nokia Lumia 1020 offre un bon rapport capacité/autonomie. En usage modéré, voix/data et quelques photos, la batterie tenait 2 jours environ. Les dernières mises à jour ont amélioré ce constat. Le grip (voir plus haut) assure 3 jours sans problème. Comme sur les précédents Lumia, le 1020 accepte le rechargement par induction avec une station d’accueil spéciale. Il faudra cependant changer de coque (30 €) et utiliser soit le socle de chargement rigide (70 €) ou moelleux Fatboy (90€ environ). Heureusement que cet accessoire existe car la batterie est inamovible comme un iPhone.

Conclusion

Avec des mobiles de plus en plus en sophistiqués, la concurrence est extrêmement rude. Comme nous ne cessons de vous le rabâcher, il n’existe pas un téléphone meilleur que les autres mais un mobile plus adapté à VOS usages. En l’occurrence, le Nokia Lumia 1020 détonne par rapport à ses aïeux. Evidemment, si vous êtes Apple addict ou vérolé Android, passer sur Windows relèverait de l’excommunication technologique. Ou simplement, vous devriez racheter toutes les applications payantes déjà utilisées sur une autre plate-forme. En réalité, le système d’exploitation mobile de Redmond est plus simple et rapide à maitriser qu’Android et aussi élégant que le design déceptif « flat screen » d’iOS 7. Le passage d’un PC de dernière génération (Windows 8.1) à ce mobile (sous Windows Phone 8) est facile et vous exploiter facilement l’écosystème Microsoft (Skydrive, Office, Outlook… ). Pour téléphoner, jouer, travailler ou réseauter (avec les principales communautés), le Nokia Lumia 1020 est aussi efficace et pratique que les autres smartphones ou systèmes d’exploitation. L’ergonomie Windows Phone est différente (par arborescence) mais plutôt efficace. En revanche, si vous aimez essayer des apps, notamment gratuites, le choix est très limité.

Ce smartphone en revanche écrase tous ses concurrents en matière de photo et vidéo. On obtient un excellent piqué, des couleurs éclatantes, un fantastique contraste sans retouche ou filtre. Pour le moment, ce Lumia dame le pion à Apple, Samsung ou même Sony. Il supplante même certains compacts photo. Avec l’arrivée du format RAW, la frontière avec un compact expert ou hybride sera même encore plus ténue. En résumé, pour un usage comme téléphone et appareil photo, il excelle. Pour les applications, il passe du peloton à la voiture balaie. D’un point de vue purement esthétique, son look, ses accessoires le place comme un smartphone pour hipster.

Note

  • Design
    8
  • Processeur
    7
  • Photos et vidéo
    9
  • Ecran
    8
  • Applications
    4
  • Batterie
    8

Avantages

Excellente qualité photo et vidéo
Stabilisation optique
Ergonomie générale

Inconvénients

Logithèque limitée
Absence de connecteurs USB 3.0
Test produits
Longform