Clicky



Bons Plans

Test du Dell Latitude 3340 : Le PC parfait pour les étudiants

Le Dell Latitude 3340 est un PC portable destiné aux étudiants. Nous n'avions pas d'étudiant sous la main, alors on l'a confié au stagiaire.

| Modifié le 20 novembre 2015 à 15h06
Test du Dell Latitude 3340 : Le PC parfait pour les étudiants

Note

  • Une première impression : la solidité
    9
  • Une protection à l’épreuve des usages intensifs
    9
  • Des spécifications adaptées aux besoins des étudiants
    7
  • Une autonomie exceptionnelle
    10
  • Peu d’options à l'achat et aucune évolutivité possible
    5
  • Conclusion
    8

Avantages

Le prix
Solidité à toute épreuve
Autonomie exceptionnelle

Inconvénients

Très peu d’options possibles à l’achat
Résolution un peu faible

Présentation

La rentrée est propice aux petites ou grosses dépenses pour les étudiants, et l’ordinateur portable fait partie des achats sérieux et indispensables.

Mais le choix est vaste, et à partir du moment où vous vous êtes décidé entre Mac et PC, ce qui peut relever d’une préférence personnelle ou d’une contrainte de budget, quel ordinateur choisir ?

Une première impression : la solidité

Nous avons testé un PC portable adapté à la vie trépidante des étudiants. Le Dell Latitude 3340, proposé en plusieurs configurations à partir de 399 euros.

Historiquement, la gamme Latitude de Dell est tournée vers les usages professionnels, et ce modèle, qui est plutôt destiné aux étudiants, pourra aussi très bien trouver sa place en entreprise, vous allez le voir en faisant la connaissance de Matthieu.

La première impression que nous avons eue sur le Dell Latitude 3340 est celle d’une machine solide et résistante aux chocs du quotidien. Je peux d’ailleurs vous certifier qu’elle encaisse vraiment bien les chocs. En effet, dès le jour de son arrivée, notre machine de test est malencontreusement tombée d’un bureau et a donc connu une longue descente aux enfers vers… le carrelage, 80 cm en contrebas. Cette rencontre fortuite, entre le portable et le sol du bureau, aurait pu être le théâtre d’une triste fin pour cette machine fraichement débarquée.

Dell-Latitude-3340-Test-DSC_7750

Mais heureusement, rien de dramatique n’a été constaté. Le portable ne porte pas le moindre stigmate de cette épisode effroyable. En clair, le PC n’a rien senti… Il est très solide.

Par souci de transparence, je vous précise que ce PC est une machine qui nous a été prêtée par DELL et que nous avons décidé de confier à un stagiaire de la rédaction comme sa machine de travail. Le jeune homme en question s’appelle Matthieu, il a 19 ans, et il a les doigts continuellement souillés de pâte à tartiner au chocolat noisette après le goûter. Dell souhaite séduire les étudiants avec le Latitude 3340 ? Pas de problème, c’est donc le stagiaire, qui en héritera dès le 1er jour de son stage d’été avec nous.

Une protection à l’épreuve des usages intensifs

Après la preuve de sa solidité, nous avons donc observé comment Matthieu, le stagiaire, a utilisé « son » portable. Je croyais que les traces de doigts sur un écran non tactile n’étaient que ma spécialité. Je suis assez maniaque dès que la moindre poussière se dépose sur l’écran. C’est plus fort que moi, il faut que je passe le doigt pour la faire partir. Le problème, c’est qu’a force de vouloir faire partir toutes les poussières, l’écran est gras, rempli de traces grasses sur toute sa surface. Et bien devinez quoi ? Matthieu est pareil que moi ! Il a entièrement recouvert l’écran de multiples substances impossibles à identifier (nous n’avons pas réussi à faire déplacer l’équipe des Experts Los Angeles au complet pour cela).

Dell-Latitude-3340-Test-DSC_7731

Mais rien de grave, un coup d’éponge sur l’écran et le voila comme neuf. Evidemment, il faut éviter le côté vert, mais du côté qui ne gratte pas, c’est très efficace. L’écran est d’ailleurs protégé par une couche de verre Corning Gorilla Glass, et là aussi, on sent bien qu’il ne craint ni les doigts de Matthieu, si le choc contre ses lunettes.

Ah oui, j’oubliais. Lorsque l’on commande une pizza et qu’on finit celle de la jeune fille de la compta, on a souvent envie de dormir pour se remettre de ses émotions. Et lorsque la tête est lourde, elle tombe naturellement vers l’avant. Et Matthieu porte des lunettes, vous avez compris la chute… de l’histoire et de la tête du stagiaire. Là aussi, et cela fera plaisir à tous ceux qui se posent la question : l’écran est increvable. En revanche, le champs de vision n’est pas très large. Si l’on est pas en face du portable, on y voit beaucoup moins bien. Un mauvais point pour cet écran.

Des spécifications adaptées aux besoins des étudiants

Quand Matthieu ne dort pas, ou ne mange pas. Il travaille. Et même plutôt bien. Nous lui avons demandé de faire des montages sur Adobe Premiere. Nous ne sommes pas allés jusqu’à lui confier la production de nos émissions quotidiennes, mais il a quand monté plusieurs reportages sur le Dell. Il ne s’est jamais plaint, malgré une carte graphique intégrée qui n’est pas vraiment faite pour des tâches graphiques ardues.

Le travail a d’ailleurs été fait plutôt correctement. D’ailleurs, j’ai été surpris de voir que Matthieu a eu la présence d’esprit de brancher son Dell sur un écran externe, en l’occurrence, un de nos iMac. Le Dell est équipé d’une prise Display port, qui permet donc de le brancher sur un écran externe équipé de cette petite prise. Il l’a aussi branché sur la télé du bureau, via la sortie HDMI. Je pense que Matthieu a essayé de faire la malin en en a profité pour draguer la jeune femme qui travaille à la compta. Mais même si c’est le cas, il a été assez efficace et lorsqu’il nous a fait la démo de son montage pas terminé, sur la grande télé du bureau depuis sa table de montage de Adobe Première, ça marchait très bien. Je le soupçonne d’ailleurs d’être resté plusieurs fois branché sur ma télé pour continuer son montage, car la résolution du portable est assez limitée, et, travailler dans Adobe Premiere en 1366×778, n’est pas des plus adaptés.

Matthieu passait énormément de temps sur Facebook. On ne peut pas lui en vouloir, il a 19 ans, et à cet âge là, il a besoin de se socialiser. Apparemment, il n’est pas un débutant sur PC, et il maitrise parfaitement bien Windows 8. Nous lui avons demandé s’il voulait tester les Mac de la rédaction, et il n’a pas eu l’air intéressé. Il semble très bien sous Windows.

 Dell-Latitude-3340-Test-DSC_7752

Une autonomie exceptionnelle

Lorsque je lui ai demandé quelle était pour lui la caractéristique la plus importante pour un portable, il a mis les mains dans ses poches, en essayant de les plonger si profondemment, que j’avais l’impression qu’il allait réussir à les trouer par le bas. Il a regardé dans le vide, regardé la jeune femme de la compta, et même cherché de l’aide du regard auprès des autres personnes du bureau, comme si c’était une question piège. Finalement, après un long silence, il a bredouillé : « bah, la batterie. »

Dell-Latitude-3340-Test-DSC_7733

Pas bête le Matthieu, il a compris qu’un portable peut marcher sur une batterie, et que c’est un argument majeur, surtout pour les étudiants. Se balader avec l’adaptateur secteur en cours, c’est loin d’être simple, surtout si tout le monde fait pareil, et cherche une prise pour faire marcher son portable. Sur ce point là, le Latitude 3340 est plutôt bien pensé. La batterie tient facilement 7 heures en mode de travail classique, ce qui représente une journée complète de cours.

Peu d’options à l'achat et aucune évolutivité possible

Matthieu a tout de même subi des limitations sur cette machine. Ainsi, La ram n’est que de 4Go et le disque dur est assez lent : 5400 tours par minute. Ce n’est donc pas une machine qui est prévue pour du montage video, même s’il a réussi à s’en sortir. On peut d’ailleurs regretter qu’il soit impossible de rajouter de la ram ou de changer les options de carte graphique, et ce, même au moment de l’achat. Le seul changement hardware possible est le processeur (celeron vers i3 ou i5), et le disque hybride avec SSD à la place du simple disque dur. Plus gênant, il n’est pas possible de rajouter une barrette de ram.

Si l’utilisation qu’à fait Matthieu de son PC de stage représente sans doute ce que voudra en faire un étudiant qui n’aura pas un budget illimité pour s’acheter un PC pour des tâches complexes, sachez qu’il faudra sans doute viser une autre gamme de produit si vous destinez votre PC au montage ou au jeu vidéo, très gourmands en ressources.

Dell-Latitude-3340-Test-DSC_7745

En revanche, si vous cherchez un PC pour travailler sur vos cours, regardez des films, jouer aux Sims 4, surfer sur le web ou découvrir le monde grâce à Google, sachez que ce Latitude est une très bonne machine à tout faire.

Conclusion

Matthieu est resté les 2 mois d’été avec nous, et il a cru que nous allions lui offrir le Dell comme cadeau de fin de stage. Que nenni. il a eu une agrafeuse, c’est un genre de tradition chez nous. Demandez à Sylvain.

Et malgré tout, il s’est approprié le Dell comme si c’était sa machine perso. À la fin de son stage, il la connaissait sur le bout des doigts, à tel point qu’il a réussi à nous convaincre que « son » Dell était mieux équipé en prises et ports en tout genre que mon MacBook Pro. Je l’ai calmé tout de suite et je lui ai rappelé qu’on ne peut pas comparer un PC à 359 euros et un Mac à 2 000 euros. Malgré tout, Matthieu n’avait pas entièrement tort. Son Dell était vraiment une très bonne machine, et si je devais aujourd’hui acheter un portable pour ma fille, qui rentre l’année prochaine au collège, je regarderais sûrement du côté de cette gamme de portable chez Dell.

Matthieu est parti, le Dell également. Peut-être se sont-ils croisés à nouveau au détour d’un chemin. Même si ce n’est pas le cas, je sais que Matthieu a bien aimé son PC de stage.

Note : Nous avons un peu ajouté de fiction dans ce récit. Nous y avons forcé le trait du personnage de Matthieu, et nous avons changé son nom, mais notre utilisation, nos avis et conclusions sur le Dell Latitude 3340 sont authentiques. Nous espérons que ce cette présentation originale vous a plu !

Disponible ici

Dell-Latitude-3340-Test-DSC_7740

Note

  • Une première impression : la solidité
    9
  • Une protection à l’épreuve des usages intensifs
    9
  • Des spécifications adaptées aux besoins des étudiants
    7
  • Une autonomie exceptionnelle
    10
  • Peu d’options à l'achat et aucune évolutivité possible
    5
  • Conclusion
    8

Avantages

Le prix
Solidité à toute épreuve
Autonomie exceptionnelle

Inconvénients

Très peu d’options possibles à l’achat
Résolution un peu faible
Test produits
Longform