Clicky



Bons Plans

Télescope Herschel : 4 ans de service et 25 000 heures de données

Publié le

Le télescope Herschel ne fournira plus de données à l’ESA, car il a été désactivé. Sa mission s’achève après 4 ans de service.

Initialement prévu pour un périple de 3 ans et demi, le télescope Herschel a dépassé les attentes de l’ESA. Avec son miroir primaire de 3.5 mètres de diamètre, il est le plus grand télescope qui a été envoyé dans l’espace. Celui qui observait l’univers dans les rayonnements submillimétriques sera tout de même détrôné en 2018 par James Webb Space Telescope. Herschel a révolutionné l’astronomie puisqu’il a pu contempler différentes régions de l’univers qui ne peuvent pas être observées avec les autres télescopes. Grâce à son travail, les scientifiques de l’ESA ont obtenu de nombreuses informations, près de 25 000 heures de données. Elles ont ainsi permis de comprendre un peu mieux l’évolution des étoiles en formation ainsi que la genèse des galaxies.

Des tests effectués grâce à Herschel

Malheureusement, après 4 ans de richesses, le télescope Herschel a subi un problème d’hélium il y a quelques semaines. Lancé en 2009 par une fusée Ariane 5 avec Planck, le télescope est doté d’un système de refroidissement. La température des instruments diminue (jusqu’à -271 degrés) grâce à de l’hélium superfluide. En absence de ce dernier, Herschel ne peut pas être utilisé. Avec l’épuisement des réserves, les contrôleurs de l’ESA ont été contraints d’envoyer la commande finale pour désactiver le télescope. Son histoire restera tout de même importante dans le domaine de l’astronomie.

Herschel détrôné par JWST

Le télescope Herschel a permis aux membres de l’ESA d’effectuer des tests (manœuvres, logiciels, techniques). Comme il était endommagé à cause de l’évaporation totale des 2300 litres d’hélium, les scientifiques l’ont utilisé pour réaliser des tests qui ne peuvent pas être mis en place avec d’autres satellites. Les ingénieurs ne veulent pas les endommager, ainsi Herschel a pu avoir, l’espace de quelques semaines une seconde vie. Les informations obtenues seront essentielles pour les prochaines missions, dont Exomars. Dès 2018, il ne sera plus considéré comme le télescope le plus grand puisque JWST prendra le relais sauf si un imprévu est observé. La CSA, l’ESA et la Nasa ont mis au point ce télescope, car il doit succéder à Hubble. Les ingénieurs pourront effectuer des observations dans l’infrarouge.

Source : ESA
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform