Clicky



Bons Plans

Sprint: Internet pour les riches, Facebook pour les pauvres

Publié le | Modifié le

L'opérateur américain Sprint va proposer des forfaits mobile limités à la consultation des réseaux sociaux.

Sprint, l’un des plus gros opérateurs téléphonique aux États-Unis, va bientôt proposer un forfait peu onéreux – 12$ soit environ 9€ par mois – qui permet uniquement de se connecter au choix à Facebook, Twitter, Instagram ou Pinterest. Pour 10$ de plus le forfait donne l’accès aux quatre réseaux sociaux en même temps. Tout usage de l’internet mobile qui dépasse ce cadre sera facturé en supplément comme hors-forfait. À l’avenir si rien n’est fait contre cela, on risque de voir ce type de forfaits se multiplier, au détriment des internautes qui finiront par considérer l’accès à un internet normal comme un luxe.

Le concept de la neutralité du net bafoué

Les consommateurs américains déplorent une atteinte au concept si important de “neutralité du net” qui voudrait que toutes les données transitant sur internet doivent être traitées de manière égale par les opérateurs, quelqu’en soit l’émetteur, le destinataire ou le contenu. La neutralité du net est très importante pour l’innovation (dans toute l’économie et pas seulement sur internet) et enterrer ce concept – qu’on pourrait même qualifier d’idéologie – est dangereux. En effet, dans les grandes lignes cela va renforcer la position des leaders (ici, Facebook principalement, qui soit-dit en passant, possède Instagram) au détriment des challengers innovants, qui vont devenir plus difficilement accessibles aux internautes, enclenchant un cercle vicieux (surtout pour des réseaux sociaux !).

Une solution pour contrer et montrer l’absurdité de ce type de forfait

Matt Huebert, développeur canadien et indigné parmi d’autres, a lancé un projet baptisé “JPG Internet“, un petit soft qui donne aux futurs abonnés de ce type de forfait un moyen alternatif d’accéder à internet: il suffit de prendre une capture d’écran d’une page sur internet et de la partager sur les réseaux sociaux, ce qui donnerait accès à internet aux détenteurs de ce forfait sans qu’ils aient à payer du hors-forfait. Selon lui, le monde risque bientôt d’être peuplé de gens qui ont Facebook, mais pas qui n’ont pas accès à internet. Le logiciel qu’il a développé automatise cette manipulation et est destiné à créer un mouvement dénonçant l’absurdité totale d’un forfait de ce type.

“Quand cette idée m’est venue à l’esprit, je n’ai pas su si il fallait en rire ou en pleurer”, témoigne le développeur.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform