Clicky



Bons Plans

Le réalisateur Sam Raimi n’aime pas Spider-Man 3

Publié le | Modifié le

Sam Raimi a avoué qu’il trouvait que son troisième volet des aventures de Spider-Man était « horrible ».

Les films de super-héros ont fait un come-back plutôt impressionnant depuis quelques années, notamment grâce à l’homme araignée.

Lors de la sortie du premier volet en avril 2002, les critiques comme les spectateurs étaient unanimes, Sam Raimi avait réussi à faire revivre la franchise Spider-Man en lui donnant un souffle nouveau grâce au cinéma. Malheureusement, et comme souvent pour une trilogie, cet enthousiasme s’est étiolé en même temps que la sortie des deux autres volets, Spider-Man 3 remportant haut la main le titre de plus mauvais de la trilogie.

Si à l’époque, le réalisateur d’Evil Dead, Sam Raimi, ne pouvait pas se permettre de critiquer son film lors de la phase de promotion de ce dernier, il ne se gêne plus aujourd’hui pour avouer que son film est tout simplement mauvais !

L’horrible Spider-Man 3 selon Sam Raimi

C’est au cours d’un podcast enregistré pour Nerdist que Sam Raimi a reconnu que sa trilogie avait baissé en qualité au fur et à mesure des épisodes. « C’est un film qui ne fonctionne pas très bien. J’ai essayé, mais je ne croyais pas beaucoup aux personnages, et les fans de Spider-Man s’en sont rendus compte » raconte-t-il dans ce podcast.

Entre un nombre de méchants un peu trop élevé qui venait compliquer inutilement la trame scénaristique, un jeu d’acteur plutôt plat entre Kirsten Dunst et Tobey Maguire et des choix artistiques contestables comme la fameuse danse de Peter Parker en mode Dom Juan qui a mis mal à l’aise plus d’un spectateur, Raimi avoue que son film était « horrible ».

Les autres échecs de Sam Raimi

Le réalisateur explique qu’il ne croyait pas lui même en son projet au moment de le tourner « C’est un film qui ne fonctionne pas très bien. J’ai essayé de le faire fonctionner, mais je ne croyais pas vraiment en tous les personnages […] Lorsqu’un réalisateur n’aime pas une histoire, c’est mal de sa part de la mettre en scène alors que tant de gens l’apprécient. J’aurais dû en rester aux personnages et à leurs relations au lieu d’essayer de surenchérir ». Voilà qui a le mérite d’être honnête.

Sam Raimi avait l’air en pleine remise en question dans ce podcast puisqu’il est également revenu sur ses autres déceptions en tant que réalisateur et admet que Le Monde Fantastique d’Oz est également un film dont il n’est pas très fier même s’il a essayé « de faire du mieux possible ». Espérons que Raimi ne dira pas la même chose du long métrage tiré du jeu vidéo The Last of Us qu’il prépare et qui suscite une attente énorme auprès des fans.

Crédits Photos : Gamekyo
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform