Clicky



Bons Plans

Solar Impulse 2 une nouvelle fois cloué au sol

Publié le

Solar Impulse 2 a été obligé de se poser au Japon à cause des conditions météo défavorables au-dessus d’Hawaï.

Nous vous parlions hier de l’étape cruciale que s’apprêtait à franchir l’avion Solar Impulse 2 dans son tour du monde. Le bijou de technologie et son pilote suisse André Borschberg, âgé de 62 ans devaient en effet se lancer à l’assaut du Pacifique pour ce qui s’annonçait comme la traversée la plus périlleuse de son voyage.

Malheureusement Solar Impulse a déjà dû retrouver le plancher des vaches puisque la météo l’a contraint à se poser au Japon.

La météo force Solar Impulse à atterrir

L’appareil avait décollé de la ville chinoise de Nankin peu avant minuit ce dimanche (heure locale) pour entamer une traversée de 9150 kilomètres au-dessus du Pacifique afin de rejoindre l’archipel d’Hawaï. Un périple qui devait durer 6 jours et 6 nuits pendant lesquels André Borschberg n’aurait presque pas pu bouger ni dormir plus de 20 minutes.

Mais Solar Impulse s’est vu dans l’obligation d’écourter ce voyage et de se poser à Nagoya au Japon car les conditions météo à Hawaï auraient rendu le vol impossible. Le second pilote de Solar Impulse expliquait alors à l’AFP « La fenêtre météo vers Hawaï s’est détériorée. Nous avons décidé de réaliser un atterrissage intermédiaire à Nagoya ! » avant de préciser « Traverser un front actif avec du givrage, de la pluie, des turbulences, ce n’est pas du tout prévu pour notre avion. Il vole lentement, est sensible aux turbulences, a besoin de soleil pour pouvoir recharger ses batteries ».

Nouvelle immobilisation pour Solar Impulse

Solar Impulse a déjà été contraint de rester au sol à Nankin depuis le 21 avril à cause de la météo défavorable. Cette fois, aucune indication n’a été donnée sur la durée potentielle de cette nouvelle immobilisation à Nagoya.

« Le tour du monde n’avance peut-être pas aussi vite qu’on aimerait, mais on ne fait pas une course de vitesse. Le but c’est d’y arriver », a précisé Bertrand Piccard qui se veut confiant sur la réussite du projet.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform