Clicky



Bons Plans

Solar Impulse 2 devra encore patienter pour boucler son tour du monde

Publié le

Alors que l'avion solaire, Solar Impulse 2, devait décoller du Caire pour rejoindre Abu Dhabi hier soir, son pilote étant malade, le départ a donc été retardé.

Solar Impulse 2 n’a finalement pas décollé hier soir du Caire en Egypte comme cela était prévu. Le pilote suisse Bertrand Piccard, qui devait être aux commandes de l’avion pour l’ultime étape de son tour du monde entamé il y a plus d’un an, étant malade, le vol a dû être reporté pour une question de sécurité.

Solar Impulse 2 attendra pour rejoindre Abu Dhabi

Bertrand Piccard, un des pilotes suisses de Solar Impulse 2, devait s’envoler du Caire hier soir aux commandes de l’avion propulsé uniquement grâce à l’énergie solaire depuis la capitale égyptienne Le  Caire afin de rejoindre Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis mais le voyage a été reporté. L’aventurier de 58 ans, malade, ne se sentait pas assez bien pour effectuer ce vol de 2 jours.

Je suis malade. Problème d’estomac. Je préfère retarder le décollage de @Solarimpulse. Je ne peux pas voler 48 heures dans cet état“, a expliqué M. Piccard dans un post sur son compte Twitter. Son équipe avait informé via le site Internet consacré au périple de l’avion solaire que M. Piccard devait décoller à 23h00 mais André Borschberg, l’autre pilote a indiqué à la presse venue assister au décollage de l’avion sur l’aéroport du Caire : “Piccard ne se sentait pas bien hier (vendredi). Il allait beaucoup mieux ce matin. Et puis cette nuit ça a empiré. Alors on a pris la décision (…) ce n’est pas une décision facile, mais c’est une décision sage, pour des raisons de sécurité“.

Une dernière étape délicate

Sur le site officiel, l’équipe évoquait également des conditions météorologiques plutôt défavorables à un départ hier soir. Le décollage aurait donc été périlleux, encore plus avec un pilote diminué. Les responsables au Centre de contrôle de la mission à Monaco vont devoir désigner une nouvelle fenêtre de départ en fonction de la météo des prochaines heures ou jours.

L’avion solaire a beau être aussi large qu’un Boeing 747, il ne pèse qu’1,5 tonne et est très sensible au mauvais temps. Cette ultime étape mettra fin au tour du monde de Solar Impulse 2 qui avait commencé à Abu Dhabi le 9 mars 2015.

Source : 20min.ch
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform