Clicky



Bons Plans

SkyBender : Google teste le réseau 5G par drones

Publié le | Modifié le
Drone 5G Google

Google développerait en secret des drones solaires capables de diffuser un signal 5G 40 fois plus rapide que la 4G.

Parmi leurs nombreux projets les géants du web ont une ambition, connecter les zones du globe qui n’ont pas les infrastructures suffisantes pour bénéficier d’internet. Si Facebook a de son côté opté pour la solution du satellite, Google teste de son côté plusieurs choses.

Après le projet Loon de ballons géants gonflés à l’hélium et volant à plusieurs dizaines de kilomètres au-dessus de nos têtes, la firme de Mountain View a lancé un nouveau projet secret du nom de Skybender.

Des drones pour apporter le web partout

D’après les informations dévoilées par le journal britannique The Guardian, les ingénieurs de Google testent actuellement au Nouveau-Mexique une flotte de drones capable de relayer un signal 5 G. Les équipes de Google occuperaient un hangar de l’aéroport spatial construit par Virgin Galactica qu’il louerait la bagatelle de 1.000 dollars par jour.

Ces drones fonctionneraient à l’énergie solaire et permettaient des débits exceptionnels grâce à la technologie 5G. Les appareils seraient fabriqués par la filière Google Titan qui a été créée par Mountain View après le rachat de la firme Titan Aerospace en 2014. Ils pourraient voler à très haute altitude, notamment grâce à une envergure de plus de 50 mètres.

Drone Titan Google

40 fois plus rapide que la 4G

Pour transmettre son signal, Google aurait fait le choix des ondes millimétriques que les drones se chargeraient de relayer sur la terre ferme. Cette technologie est plus que prometteuse, car selon certains chercheurs, elle permettrait des débits 40 fois plus rapides que la 4G actuelle. Autre avantage, ce type d’ondes utilisent la fréquence 28 GHz et permettrait de ne pas engorger davantage les réseaux mobiles. Seul petit hic pour le moment, cette 5G aurait une portée très faible.

Il faudrait donc que Google multiplie les drones dans le ciel pour couvrir des zones assez larges sinon, l’intérêt d’un projet d’une telle envergure serait plus que limité.

Source : The Guardian
Crédits Photos : Google Titan
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform