Clicky



Bons Plans

Shazam attaquée pour violation de brevets

Publié le

La société Shazam Entertainment, qui édite la célèbre application iPhone Shazam, fait l’objet d’une plainte déposée par la société Digimarc pour violation de 3 brevets. Ces brevets sont relatifs à la manière dont l’identification du contenu audio est directement associée à un ou plusieurs services Web pertinents.

Shazam a développé un système de reconnaissance automatique de musique juste à partir de quelques notes qu’il arrive à capter. Pour être un utilisateur de l’application iPhone, je suis à chaque fois fasciné par cette petite application, qui fonctionne à merveille. A partir du son qu’il aura capté, il vous renseignera d’une part sur les informations liées à l’artiste et au titre de la chanson, mais Shazam vous proposera également d’y associer du contenu pertinent disponible sur le Web, comme par exemple des vidéos Youtube, pages MySpace et le plus pratique, des liens vers des sites de téléchargement de musique.

Digimarc, qui porte plainte pour violation de brevet, estime que Shazam utilise illégalement 3 de ses brevets concernant notamment l’identification de contenus et leur mise en relation avec des services Internet, selon Digimarc, 2 de ces brevets dateraient de 1995. Elle indique avoir essayer à plusieurs reprises de proposer des solutions amiables mais n’avoir jamais reçu de réponse de la part de Shazam

Pour informations : Shazam revendique 50 millions d’utilisateurs dans 150 pays et vient de lancer il y a quelques jours une version payante de son application.

Comme beaucoup d’affaires de brevet, la plupart des plaintes font surface quand l’entreprise accusée commence à gagner de l’argent ou commence à devenir un acteur important d’un marché. Difficile de prendre position, la suite du procès devrait nous apporter quelques éléments de réponse. Shazam semble de la même manière que Twitter ou Facebook victime de son succès.

Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform