Clicky



Bons Plans

Retour sur la soirée de présentation de Norton Internet Security 2010

Publié le

Norton_Internet_Security_1

Nous étions le 5 octobre dernier à une soirée de présentation de Norton Internet Security 2010, ce grâce à Benjamin, au Pershing Hall, à Paris.

La soirée était en fait une conférence donnée par Rowan Trollope, qui n’est pas n’importe qui (je vient de le découvrir), puisqu’il a une page à son nom sur Wikipédia (tout le monde n’en a pas, moi le premier), page qui dit qu’il est “Senior Vice President of Consumer Products at Symantec Corporation”.

Bref. Rowan Trollope a donc fait une présentation autour de la sécurité sur le net, et notamment sur la différence entre la probabilité d’avoir un accident dans la vie réelle et celle d’être victime d’un spam d’un virus (ou d’une autre attaque) sur le net. Bien sûr, vous l’aurez compris, le but était de nous faire comprendre que dans la vie réelle, on n’a pas tant de problèmes que ça si on compare ces chiffres à ceux du net. Bien loin de nous expliquer qu’il ne faut pas aller sur le net, Rowan entendait bien sûr nous faire comprendre que Internet, aussi sympathique soit-il, n’est pas le monde des bisounours, et donc que chacun doit s’équiper d’un antivirus.

Norton_Internet_Security_2

Pour autant, il ne nous a pas tellement parlé de leur nouveau produit : il ne nous a pas montré de comparatif, pas de benchmark, bref, pas grand chose pour nous prouver que le produit Symantec était meilleur que les autre. Sauf… peut-être, une nouvelle technologie, appelée Quorum, que je vais tenter de vous expliquer au mieux.

Quorum est une technologie de recommandation des programmes installés. En fait, au moment où vous installerez un programme (ou bien au moment où un programme tentera de s’installer, via une action malveillante ou non), Norton va regarder par rapport à la base des utilisateurs de Norton Antivirus 2010, si eux aussi ont déjà installé ce logiciel, et si oui, combien de fois. Partant de la considération qu’un logiciel fréquemment installé est un logiciel de confiance, Norton fournira un tableau récapitulatif (tout en restant très simple) du nombre de personnes qui ont installé ce logiciel, et en conséquence, de l’avis que vous donne Norton sur l’installation de celui-ci.

Toutefois, Norton Internet Security 2010 ne fonctionne pas que sur ce principe : la détection de programme malveillant via la signature et le comportement existe toujours, et reste active par défaut. C’est donc un troisième biais de sécurisation que rajoute Symatec.

Pour le reste, le logiciel ne prend pas plus de 15 Mo de mémoire (si mes souvenirs sont bons), et vous pouvez même constater vous-même la consommation de mémoire dans un outil dédié vous montrant un historique de cette consommation, par rapport à la consommation de RAM totale.

Norton_Internet_Security_3

Et le prix ? Le prix, j’ai dû aller le constater moi-même chez Carrefour, pour la raison qu’il n’a jamais été prononcé par les gens de Symantec. Quand je leur parlait du prix, et que les utilisateurs préféraient ne rien payer en utilisant AVG ou Avast!, les gens de Symantec répondaient que sur les benchmarks, AVG protège contre 66% des attaques (de toutes les attaques, ce qui inclut la protection anti-spam, anti-fishing, etc), alors que Norton protège contre 99% des attaques. Vous me savez sceptique, mais je suis de ceux qui croient également que l’on peut tout faire dire aux chiffres, et c’est la raison pour laquelle je les crois quand ils me disent ça : il suffit qu’il aient rajouté certains items dans la liste des “anti-machin et anti-truc”, pour que, au final, Norton protège 30% de plus d’attaques 😀

Pour autant, le prix constaté chez Carrefour est de 35€ pour un pack de 3 licences (c’est à dire installable sur 3 PC) valables pendant un an. Amazon est plus cher, avec le même pack vendu pour 42€. Bref : a mes yeux, 35€ pour trois postes, et pour un an, ça n’est pas horrible. Cela fait un peu plus de 11€ par an et par poste, ce qui n’est pas la mort, et peu protéger maman, papa, ou le petit frêre/petite soeur de faire des bêtises sur le net, en téléchargeant ce qu’il ne faut pas.

Bien sûr, ce produit n’est pas destiné aux gens comme vous et moi qui passons des heures et des heures sur le net : les gens de chez Norton reconnaissent que nous “avons l’oeil” pour savoir où ne pas cliquer. Mais tout le monde n’a pas notre habitude, et c’est là que Norton est utile.

Norton_Internet_Security_4

Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Test produits
Longform