Clicky



Bons Plans

Protection des données personnelles sur Internet

Publié le

“97% des internautes français interrogés en ligne jugent dangereux de communiquer leurs coordonnées bancaires sur Internet”

Nous sommes a une époque ou acheter sur Internet, communiquer et partager font parti de notre quotidien, partant de ce constat la question de la confidentialité des données personnelles devient un sujet de plus en plus actuel.

Harris Interactive a donc voulu faire un point sur les usages et attitudes des internautes français en matière de protection des données personnelles, et a présenté les résultats d’une étude sur le thème :

“Protection des données personnelles sur Internet : entre anonymat et exhibition, quelle est la part de mythe et de réalité ?”.

Les principaux enseignements de cette étude sont les suivants :

1. De façon assez attendue, les coordonnées bancaires sont les données les plus sensibles : 97% des personnes interrogées jugent dangereux de les communiquer sur Internet dont 72% refusent systématiquement de les communiquer. Les photos personnelles (77% de danger perçu) et les informations sur les autres membres du foyer (74%) complètent le tiercé de tête.

2. Une méfiance assez largement répandue envers de nombreux types de sites Internet, et en particulier envers les sites de type Web 2.0 sur lesquels les internautes peuvent mettre en ligne leur propre contenu. Ainsi, 81% des répondants se méfient des sites de réseaux sociaux, 79% des sites de partage de vidéos, et 78% des forums de discussion.

Cette méfiance envers les sites de type Web 2.0 impacte naturellement l’usage de ceux-ci : 67% ne vont jamais sur des sites de partage de vidéos et 36% ne vont jamais sur des blogs personnels.

3. Nombreux sont ceux qui ont été confrontés à des conflits dans le respect de leur intimité sur Internet. A titre d’exemples :

  • 12% ont vu des inconnus reprendre des informations personnelles les concernant après qu’ils les aient communiquées en ligne,
  • 37% déclarent avoir fait l’objet de contact personnel et pernicieux de la part d’un inconnu, que ce soit par email, par messagerie instantanée ou sur un forum de discussion.

4. Une acceptation sans illusion de la nécessité de communiquer des informations personnelles sur Internet : 60% des interviewés sont d’accord pour dire que, de nos jours, il est impossible de ne pas partager d’informations personnelles sur Internet et, en parallèle, seuls 30% disent que la possibilité offerte par Internet de mettre en commun des informations personnelles est un vrai bénéfice pour notre vie en société.

5. Les internautes sont nombreux à tenter de protéger la confidentialité de leurs données personnelles et leur intimité:

  • 59% lisent les textes relatifs à la protection des données personnelles figurant sur les sites Internet, dont 11% le font de façon systématique,
  • 80% des foyers avec enfant(s) ont mis en place au moins une mesure de protection de l’accès à Internet : consignes à respecter (49%), installation de l’ordinateur dans une pièce à vivre (46%), …

6. Sans surprise, des femmes plus méfiantes que les hommes :

  • Les hommes acceptent plus souvent de communiquer leur numéro de téléphone (36% contre 26% des femmes) ou des photos personnelles d’eux-mêmes (15% contre 10% des femmes)…
  • Les femmes communiquent plus facilement des informations sur les autres membres de leur foyer (24% contre 17% des hommes) ou leur goûts et préférences (77% contre 68%). Elles sont aussi plus nombreuses à juger dangereux de communiquer leur nom (55% contre 43% des hommes), leur adresse (73% contre 65%) leur numéro de téléphone (74% contre 63%) ou des photos personnelles d’elles-mêmes (85% contre 69%). Enfin, elles lisent aussi plus souvent les textes relatifs à la protection des données sur les sites qu’elles visitent (61% contre 55% des hommes).

7. Des communications d’informations personnelles plus fréquentes au sein des plus jeunes, qui sont cependant aussi plus méfiants que les séniors :

  • Les 15/24 ans sont plus nombreux à mettre à jour leur profil sur des sites de réseaux sociaux (57% contre 6% des 50 ans et plus), à aller sur des blogs personnels (33% contre 9%) ou à mettre à jour leur propre blog personnel (12% contre 4%). 53% des 15/24 ans ont ainsi déjà été confrontés à un contact personnel et pernicieux de la part d’un inconnu (par email, par messagerie instantanée, sur un forum de discussion, …) contre 28% des 50 ans et plus.
  • Cependant, ces mêmes 15/24 ans sont aussi plus nombreux à juger dangereux de communiquer leur nom (58% contre 46% des 50 ans et plus), leur adresse (79% contre 66%) ou leur numéro de téléphone (78% contre 63%). Ils sont ainsi plus nombreux à vérifier sur Internet quelles sont les informations personnelles les concernant que l’on peut y trouver (63% contre 42%).
  • Enfin, les 50 ans et plus sont plus méfiants envers les sites de type Web 2.0 que les plus jeunes. Leur moindre pratique de ce type de site n’est donc pas tant la conséquence d’un manque d’intérêt que d’un doute encore persistant sur le respect par ces sites de la confidentialité des données personnelles :
    • 15% de confiance des 50 ans et plus envers les sites de partage de vidéos contre 38% des 15/24 ans. En corollaire, 39% des 50 ans et plus ne vont jamais sur ce type de sites, contre seulement 6% des 15/24 an
    • 11% de confiance des 50 ans et plus envers les sites de réseaux sociaux contre 39% des 15/24 ans. En conséquence, 51% des 50 ans et plus ne vont jamais consulter de profils sur ce type de sites (15/24 ans : 20%).

Harris Interactive a ainsi interrogé en ligne 1000 personnes représentatives des Français âgés de 15 ans et plus, entre le 11 mars et le 17 mars 2009.

Vous avez aimé cet article ?
Commentaires
Test produits
Longform