Clicky



Bons Plans

Préservatifs : Bill Gates finance le développement de capotes à mémoire de forme

Publié le

Le préservatif est au cœur des projets de Bill Gates qui a décidé de se lancer dans le développement de capotes. 11 projets sont retenus.

Le préservatif de demain pourrait être financé par Bill Gates, l’ancien patron de Microsoft. Ce dernier s’est lancé au début de l’année dans un nouveau projet qui consiste à encourager le développement de nouvelles capotes. Des dizaines de concepts ont été reçus et la fondation de Bill Gates a décidé d’en retenir 11. Les heureux élus bénéficient donc d’un financement de 100 000 dollars. Grâce à cette somme d’argent, les participants sont invités à proposer des préservatifs un peu plus aboutis. Dans 18 mois, la fondation reviendra auprès des participants et étudiera l’avancée du développement. Les projets qui auront connu une évolution importante bénéficieront d’un second investissement qui pourrait atteindre 1 million de dollars.

Une capote à mémoire de forme

Certains hommes renoncent à l’utilisation de préservatifs, car ils les trouvent inconfortables. D’autres estiment que ce sont de véritables « tue-l’amour » sauf que la capote est aujourd’hui le seul moyen pour lutter contre la contamination de nombreux virus, dont celui du Sida. Certains hommes prennent donc des risques en renonçant aux préservatifs et Bill Gates souhaite changer les habitudes. C’est pour cette raison qu’il tente de trouver la capote de demain en proposant des matériaux plus adaptés tout en offrant une réelle résistance. Parmi les projets retenus, certains ont décidé de développer un préservatif à mémoire de forme. L’université d’Oregon a donc mis au point un concept permettant à la capote (lorsqu’elle est chauffée) d’épouser parfaitement le sexe de l’homme. L’utilisation des polymères de polyuréthane apporterait une réelle résistance et une finesse.

Un préservatif high-tech

D’autres ont tenté de révolutionner la méthode d’utilisation. Dans le feu de l’action, certains paniquent et la mise en place du préservatif s’avère être un véritable calvaire. Le Sud-Africain Willem van Resburg propose donc une capote avec applicateur et le conseil de santé familiale de Californie met en avant des poignées qui facilitent la mise en place. Le high-tech s’est également invité dans un projet puisque l’université de Manchester a décidé de proposer un préservatif en graphène. Ce cristal de carbone a l’avantage d’être indestructible et il est extrêmement fin. Ce matériau à structure de nid d’abeille pourrait être utilisé dans d’autres domaines comme la fabrication de batteries.

Source : Bill Gates
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform