Clicky



Bons Plans

Play Store : Les jeux avec achats intégrés ne seront plus présentés comme gratuits

Publié le
google-play

Afin de limiter les abus liés aux achats intégrés dans les applications, Google a décidé d'opérer quelques modifications sur sa boutique.

Si vous jouez un minimum sur votre smartphone, vous avez alors très certainement déjà croisé plus d’une fois des jeux gratuits plutôt alléchants mais très vite décourageants tant la progression est limitée par les achats intégrés qui vous y sont proposés. Peut-être même avez-vous déjà succombé et acheté quelques vies sur Candy Crush Saga ou bien un pack de voitures sur Asphalt 8. Non ? Jamais !? Et bien vous avez bien de la chance car les jeux en Free To Play sont désormais devenus légions sur les différentes boutiques d’applications !

Et s’il existe beaucoup de jeux usant de ces achats intégrés aujourd’hui, ceux-ci devraient être encore plus nombreux dans les prochaines années, ou même dans les prochains mois. D’ailleurs, même Gameloft semble y succomber puisque, malgré les plaintes des utilisateurs suite à la dernière mise à jour de Asphalt 8 rendant le jeu quasiment inutilisable sans payer quelques euros en achats intégrés, le célèbre studio a récemment indiqué se sentir très concerné par le modèle free-to-play. Mais ce modèle, aussi intéressant soit-il pour les studios et les joueurs, s’est attiré les foudres de nombreux utilisateurs et de nombreuses plaintes ont poussé les autorités nationales et la Commission Européenne à trouver une solution fiable.

Google montre l’exemple sur le Play Store

Pour mettre un terme aux abus repérés ici et là, la Commission Européenne et les États membres avaient décidé en décembre 2013 d’établir quelques règles que les boutiques d’applications et les développeurs devraient respecter à l’avenir. Communiquées à Apple, Google et la Fédération européenne des logiciels de loisirs, cette décision demandait notamment que :

  • les jeux annoncés comme « gratuits » n’induisent pas le consommateur en erreur quant aux coûts réels impliqués,
  • les jeux n’encouragent pas directement les enfants à acheter des applications intégrées dans un jeu ou ne persuadent pas un adulte d’en acheter pour eux,
  • les consommateurs soient dûment informés des modalités de paiement et les achats ne soient pas débités au travers de paramètres par défaut sans le consentement exprès des consommateurs,
  • les sites de vente indiquent une adresse de courriel pour que les consommateurs puissent les contacter s’ils veulent poser une question ou se plaindre

Pour répondre à ces quelques règles, Google a décidé d’opérer quelques modifications sur son Play Store afin que celui-ci soit totalement en règle d’ici septembre 2014. Ainsi, sur la boutique d’applications de Google, « il s’agit notamment de ne pas utiliser le mot « gratuit » lorsque les jeux intègrent des achats d’applications« . De plus, la firme a indiqué qu’elle allait « élaborer des lignes directrices ciblées pour les créateurs d’applications afin d’empêcher les incitations directement adressées aux enfants » et qu’un « calendrier de mesures visant à contrôler les cas apparents de violation du droit européen de la consommation » serait adopté. Enfin, les paramètres par défaut des terminaux Android demanderont désormais à ce que les paiements soient autorisés avant chaque achat d’application intégrée dans un jeu, sauf si le consommateur choisit de modifier ces paramètres.

Notons par ailleurs que Apple a aussi présenté une solution pour lutter contre les achats in-app lors de la présentation d’iOS 8 puisque le partage familial permettra aux parents d’exprimer explicitement leur accord lorsque les enfants souhaiteront acheter une application sur leur propre appareil. Reste que cette solution ne semble pas répondre à toutes les règles établies par la commission européenne et ne tient pas compte des familles où les enfants utilisent l’iDevice des parents…

Via : Numerama
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Articles Liés
Test produits
Longform