Clicky



Bons Plans

Le robot Philae se pose en plein cœur de Paris

Publié le | Modifié le

Alors que la sonde Rosetta tente désespérément de reprendre contact avec le robot Philae toujours endormi, un sosie du robot ainsi qu'une réplique de la comète Tchouri sur lequel il s'est posé sont visibles tous les deux sur les Champs Elysées de Paris.

Les amoureux de la conquête spatiale, de la science et les simples curieux peuvent voir une réplique du fameux robot Philae endormi jusqu’au 25 mai place Clémenceau tout près du Grand Palais de Paris. C’est un sosie mesurant un mètre de haut mais il possède des éléments réels tels que des vérins, de l’électronique ou encore des engrenages. Une reproduction à l’échelle de la comète Tchouri est elle aussi disponible.

Une maquette pédagogique du robot Philae et de la comète Tchouri

La réplique a été réalisée pas des étudiants en Bac professionnel et de BTS. Le lycée Diderot de Paris est à l’origine de la réalisation. Un clone au 1/600ème de la comète Tchouri est lui aussi visible. Il a été conçu précisément à partir des mesures prises par la sonde Rosetta et le modèle 3D qui a pu en être fait. La maquette a été réalisée à partir de différents matériaux dont de l’aluminium.

Le vrai Philae reste lui en sommeil peut être éternel

Le robot Philae avait atterri le 12 novembre 2014 sur la comète Tchouri. Après plusieurs rebonds, il a fini sa course dans une zone encaissée le privant de lumière, source d’énergie indispensable pour charger ses batteries. Depuis le 15 novembre, le robot est endormi, attendant de recevoir suffisamment de lumière pour se réveiller. Malgré de nombreuses tentatives de contact de la sonde Rosetta, Philae reste sourd. Chaque jour qui passe rapproche la comète du soleil et donc augmente les probabilités de réveil du robot.

Cependant, le temps commence à compter car le 13 août, la comète sera à son point le plus proche du soleil et si le réveil n’intervient pas avant cette date, la comète s’éloignera inexorablement du soleil tout comme les chances de voir le robot transmettre les précieuse informations qu’il a collecté sur la comète. Pour les scientifiques de l’Agence Spatiale Européenne, responsable du projet Philae, ce serait une terrible désillusion.

Source : BFM TV
Vous avez aimé cet article ?
Topic Associés
Commentaires
Test produits
Longform